Actualités sur Google

Alfons Maria Mucha : Google fete les 150 ans de sa naissance

150e anniversaire de la naissance d'Alfons Mucha

La firme Google rend hommage ce 24 juillet 2010 à Alfons Maria Mucha, grand peintre tchèque, sur sa page d’accueil avec un logo spécial pour cet évènement.

Google fête les 150 ans de la naissance d’ Alfons Maria Mucha .

Alfons Maria Mucha, né à Ivančice (ville de Moravie qui faisait alors partie de l’Empire austro-hongrois, désormais en République tchèque) le 24 juillet 1860 et mort àPrague le 14 juillet 1939, est un peintre tchèque, fer-de-lance du style Art nouveau.

Alfons Mucha se rend ensuite à Paris en 1887 pour continuer ses études à l’Académie Julian et à l’Académie Colarossi, tout en produisant une revue et en réalisant des affiches publicitaires.

Seul artiste disponible en décembre 1894, il réalise l’affiche publicitaire de Gismonda, la pièce jouée par Sarah Bernhardt au Théâtre de la Renaissance où il est engagé pour six ans. Son style délié lui vaut une certaine notoriété. Il réalise notamment LorenzaccioLa Dame aux camélias (1896), Hamlet et Médée (1898).

En 1896, il participe à l’Exposition du Cirque de Reims et réalise l’affiche du Salon des Cent qui se tient à Paris.

Mucha est aussi connu pour avoir produit une série de peintures, posters et affiches publicitaires de style Art nouveau. Parmi les plus célèbres, on peut citer l’alcoolBénédictine, la biscuiterie LU, les papiers à cigarette JOB, Perfecta, les champagnes Ruinart, Moët et Chandon.

Il représentait souvent de belles jeunes femmes dans des robes néoclassiques aux drapés flottants, souvent couronnées de fleurs formant un halo au-dessus de leur tête. Son style a rapidement été imité, mais sans cette touche que seul Mucha pouvait donner.

Alfons Maria Mucha en quelques dates :

  • 1860 : Le 24 juillet, Alphonse Maria Mucha naît à Ivancice, dans le sud de la Moravie. Son père, Ondrej Mucha, est huissier au tribunal.
  • 1871 : Mucha obtient une place dans une chorale de l’église Saint-Pierre de Brno, capitale de la Moravie.
  • 1875 : Il revient dans sa ville natale où son père lui trouve un emploi de greffier au tribunal.
  • 1878 : Mucha pose sa candidature pour entrer à l’Académie des Beaux-Arts de Prague. Sa demande est rejetée avec la recommandation : « Choisissez une autre profession où vous serez plus utile. »
  • 1879 : il part à Vienne pour travailler comme peintre de décors pour l’entreprise Kautsky-Brioschi-Burghardt.
  • 1881 : Il quitte Vienne lorsque le Ringtheater, le meilleur client de son employeur, brûle dans un incendie où 500 personnes trouvent la mort. Mucha, en sa qualité de plus jeune employé est congédié. Il se rend à Mikulov où il gagne sa vie comme portraitiste. Il rencontre le comte Khuen Belasi qui lui passe une commande pour la décoration de son château à Emmahof.
  • 1883 : Il s’installe au château de Gandegg dans le Tyrol, où le frère du comte Khuen, un artiste amateur, devient le mécène de Mucha.
  • 1885 : Il commence ses études à l’Académie de Munich, parrainé par le frère du comte Khuen.
  • 1887 : Il s’installe à Paris pour étudier à l’Académie Julian, toujours parrainé par le comte.
  • 1888 : Il quitte l’Académie Julian et devient étudiant à l’Académie Colarossi.
  • 1889 : Le parrainage du comte prend fin. Il quitte l’Académie Colarossi et cherche du travail comme illustrateur.
  • 1890 : Il s’installe dans le studio au-dessus de la crémerie de Madame Charlotte dans la rue de la Grande Chaumière. Il commence à illustrer un magazine de théâtre, dans lequel paraît son premier dessin de Sarah Bernhardt en Cléopâtre.

( Lire la suite sur Alfons Mucha )

Laisser un commentaire