Actualités web

Auto entrepreneur : nouvelles modalités pour la CFE

creation site internet auto entrepreneur

Auto entrepreneur : Bercy vient de préciser les nouvelles modalités d’application de la CFE (ex taxe professionnelle) pour les auto-entrepreneurs.

Comme toutes les entreprises, les auto-entrepreneurs doivent en principe acquitter la CFE. Toutefois, ils ne sont pas soumis à cette imposition :
– au titre des années au cours desquelles ils ne réalisent pas de chiffre d’affaires et n’emploient pas de salariés ;
– au titre de l’année au cours de laquelle ils ont, pour la première fois, réalisé un chiffre d’affaires ou employé un salarié ;
– et, lorsqu’ils ont opté pour le prélèvement forfaitaire libératoire, au titre des deux années suivantes.

Les auto-entrepreneurs qui sont dans l’un de ces trois cas et qui auraient reçu un avis d’imposition à la CFE pour l’année 2010 peuvent se rapprocher du service de la Direction générale des finances publiques (DGFiP) dont ils dépendent afin d’obtenir l’annulation de cette imposition.

Par ailleurs, le Gouvernement présentera un amendement au projet de loi de finances rectificative pour 2010, afin d’aligner le régime d’exonération des contribuables qui n’ont pas opté pour le prélèvement forfaitaire libératoire sur celui des contribuables ayant exercé l’option. Si elle est adoptée par le Parlement, cette mesure aura pour effet de porter à trois ans la durée maximale d’exonération de CFE pour l’ensemble des auto-entrepreneurs.

Passé ce délai, les auto-entrepreneurs seront soumis à la contribution économique territoriale dans les conditions de droit commun Le Gouvernement proposera que cette évolution législative prenne effet dès 2010. Le cas échéant, ceux qui auraient déjà payé pourront obtenir le remboursement des sommes versées.
S’agissant des années 2011 et suivantes, les Ministres feront des propositions afin que les commerçants et artisans qui ont de très faibles chiffres d’affaires, quel que soit leur statut, ne puissent pas se voir imposer une cotisation foncière manifestement excessive au regard de leur activité.

En résumé, vous ne payez pas la CFE en tant qu’auto-entrepreneur :

–       si vous ne réalisez pas de chiffre d’affaires

–       l’année durant laquelle vous réalisez un chiffre d’affaires pour la 1ère fois

–       vous avez opté pour le prélèvement forfaitaire libératoire : pas de CFE l’année de la création et les 2 années suivantes.

Par conséquent, il faut vite contacter votre service de la Direction générale des finances publiques (DGFiP)  afin d’obtenir l’annulation de cette imposition !

En aparte :

Si vous êtes auto-entrepreneur, votre communiqué de presse est offert ! (offre valable ce jour uniquement)

L’ auto-entrepreneur peut également se lancer sur internet via des offres « creation site internet auto entrepreneur à partir de 250€ ttc ou diffuser ses communiqués de presse sur sa nouvelle activité  , infos ici

Creation site ecommerce auto entrepreneur à partir de 40 € ttc mois ?

Etes vous concerné par le régime auto-entrepreneur ?

Si vous créez ou possédez déjà une entreprise artisanale, commerciale ou libérale relevant de la CIPAV soumise au régime fiscal «  micro » avec un chiffre d’affaires en 2010 inférieur à :

– 80 300 euros (HT) pour une activité d’achat / revente ;
– 32 100 euros (HT) pour une activité de prestations de services.

Attention : Pour les créations en cours d’année, ces montants sont proratisés en fonction de la durée d’activité.

Plus d’infos sur auto entrepreneur cliquez ici : http://referencementgoogle.eu/?s=auto+entrepreneur

Laisser un commentaire