Actualités web

Nouveau livre : La médecine face à la mort

La médecine face à la mort

Nouveau livre : La médecine face à la mort

Les mots de l’éditeur

Mort et Médecine semblent encore incompatibles : mort synonyme d’échec médical, de perte d’intérêt pour le malade, de passage de relais aux familles, aux religieux et maintenant aux bénévoles d’associations ou aux psy …
Les soins palliatifs sont pourtant en place en France depuis plus de trente ans et ont développé, outre les approches médicales de la douleur et des symptômes terminaux, l’amélioration de la qualité de la fin de vie, le soutien psychologique des malades et de leurs proches, une véritable philosophie de la mort et du mourir.

De nombreuses questions se posent : Y a-t-il toujours une « frontière » entre soins palliatifs et médecine ? Quels sont les représentations, les fantasmes de la médecine et de l’humanité concernant la mort ? La médicalisation de la vie mène-t-elle obligatoirement à une médicalisation de la mort ? Quel est le poids pour les soignants, de cette relation qui permet d’accompagner jusqu’à la mort ? Quelle est la réalité de la mort aujourd’hui en France ?

Quelle est cette mort moderne qui s’annonce, quelle visibilité avons-nous de son évolution ? Cette nouvelle « transition » qu’est la mort médicalisée, peut-elle être « enveloppée » de rituels, de nouvelles pratiques qui l’humanisent ; la société peut-elle enfin s’intéresser à ce sujet en cessant de mettre en avant les représentations extrêmes des morts glorifiés au panthéon des grands hommes tandis que les morts de la rue s’éteignent dans l’abandon ? Faut-il parler d’un nouvel accompagnement social minimal pour tous ? Faut-il laisser la mort atteindre les sphères de l’ultraprivé ?

Ce livre collectif est une approche pluridisciplinaire et internationale de l’approche de la mort et du mourir en Occident.

Marie Fréderique Bacqué, professeur à l’université de Strasbourg, dirige la revue Études sur la mort. Elle a écrit de nombreux ouvrages sur la mort et son suivi dont Apprivoiser la mort (Odile Jacob, 2007) et Le Deuil (Puf, 2012).

Laisser un commentaire