A lire

L’Union Européenne s’attaque à l’IP tracking

La commission juridique du Parlement Européen a adopté à l’unanimité, mardi 26 novembre, un amendement de l’eurodéputée socialiste française Françoise Castex concernant la lutte contre l’IP tracking. Cet amendement demande à la Commission Européenne « d’enquêter sur la fréquence de cette pratique qui génère une concurrence déloyale et porte atteinte aux données personnelles des utilisateurs, et, le cas échéant, de proposer une législation adéquate pour protéger les consommateurs ».

L’IP tracking est une pratique utilisée par les sites Internet de vente de billets de transport (avion notamment). Elle consiste à mémoriser l’adresse IP (un numéro unique servant à identifier un ordinateur connecté à Internet) d’un consommateur lorsqu’il effectue de simple recherche de billets. Lorsque le même ordinateur effectue une recherche similaire, l’opérateur augmente légèrement le prix du billet, suggérant au consommateur que le nombre de places disponibles diminue. Et ainsi forcer artificiellement l’acte d’achat immédiat.

Selon Mme Castex, son amendement s’attire le soutien des politiques en raison « d’un ras-le-bol général face à ces pratiques inadmissibles qui touchent des millions de consommateurs européens. Le Parlement souhaite mettre un terme à l’inaction de la Commission et des États membres ».

L’eurodéputée a déjà saisi la Commission Européenne en janvier puis en juillet 2013 ainsi que la Commission Nationale Informatique et Libertés (Cnil) afin d’examiner cette pratique qui viole la protection des données personnelles.

Laisser un commentaire