A lire

Safer Internet day : L’Europe veut rendre Internet plus sûr pour les enfants

Plusieurs entreprises comme Vivendi et Orange s’associent ce 11 Février au « Safer Internet day ». Ce programme initié par la Commission Européenne vise à rassembler institutions, parents, entreprises et associations afin de fournir un environnement numérique plus sûr pour les jeunes. De nombreux pays de l’Union européenne vont ainsi organiser aujourd’hui des activités autour de l’usage du web.

La coïncidence est totale mais quelques jours après qu’Orange ait révélé le piratage de 800 000 comptes de ses abonnés, le « Safer Internet day » lance sa 11e édition ce 11 Février. Cette initiative de la Commission Européenne se donne pour but de sensibiliser les jeunes, leurs parents et la communauté éducative aux risques de la navigation sur Internet. Pédopornographie, piratage des données bancaires… les dangers ne manquent pas et les adultes se trouvent souvent démunis face aux inquiétudes des enfants.

De nombreux événements sont donc organisés aux quatre coins de l’Europe. En ligne, des quiz sont proposés, ainsi que des documents pédagogiques à destination des professeurs. L’idée n’est pas d’effrayer les enfants mais plutôt de les aider à maîtriser les outils technologiques afin de savoir quel comportement adapter selon les sites et les circonstances.

Le secteur privé n’est pas en reste. En effet, Vivoice, la webradio de Vivendi, va organiser une émission spéciale composée de deux table-rondes réunissant sociologues et chefs d’entreprise autour de la Défenseure des enfants. De son côté, Orange a choisit de dispenser par vidéo des cours aux parents afin de protéger davantage leurs enfants sur Internet.

Il convient également de sensibiliser les jeunes aux questions de protection de la vie privée. En effet, beaucoup d’entre eux exposent leur vie en ligne à travers des photos, des vidéos et des informations personnelles. Parents et éducateurs doivent aussi prendre la mesure du danger et oser évoquer ces sujets avec eux. Le Safer Internet Day peut contribuer à favoriser le dialogue de façon ludique aux antipodes des campagnes choc et moralisatrices.

Laisser un commentaire