Actualités web

SVOD et chaine TV, un avenir encore crypté…

Alors que Netflix a commencé son implantation en Europe par le Luxembourg, un représentant de la start-up californienne est revenu en France la semaine dernière pour rencontrer des responsables au Ministère de la culture. Le nouveau venu pourrait-il venir déstabiliser le marché de la vidéo en France ? Plusieurs acteurs du secteur restent prudents, tandis que d’autres sont déjà lancés dans la bataille du contenu…

A la fin du mois de janvier, la Ministre Aurélie Filippetti avait enjoint Netflix à suivre la réglementation française et à participer au financement de la culture. Seulement comme le souligne BFM, depuis son arrivée en Europe, le groupe « n’a créé aucune filiale locale, à en croire les registres du commerce de (ces) sept pays. Et, selon plusieurs témoignages, les lancements ont été effectués en employant une poignée de prestataires externes, et non des salariés locaux en propre ».

Il y a quelques jours, un directeur de TF1 qui appelait les chaînes TV à s’unir face aux nouveaux géants, notamment américains, qui accaparent de plus en plus de public au détriment de l’audience des anciens médias. Le directeur d’e-TF1 proposait ainsi la création d’un « Hulu à la française », soit une plateforme de partage de vidéo similaire à celle montée outre-Atlantique par les studios Disney, Century Fox, et NBC Universal.

De son côté, la chaîne cryptée a souhaité anticiper la numérisation de ses activités et renforcer sa présence sur le réseau web. Les Inrocks nous révèlent que « Canal+ vient de nommer Manuel Alduy, chef du cinéma depuis 2005, à la tête de Canal OTT, nouvelle division chargée des offres gratuites et payantes de contenus web ».

Cette stratégie d’anticipation est en partie possible grâce aux constats établis par les professionnels sur l’autre rive de l’océan atlantique. Le journaliste Pascal Lechevallier explique par exemple que l’absence de réaction des acteurs traditionnels sur le marché audiovisuel a engendré un phénomène de « « cord cutting » ou « cord shaving » qui correspond au fait de délaisser son abonnement à une chaîne payante du câble au profit du service de SVOD de Netflix ».

Les différentes entreprises de production se livrent donc une véritable concurrence qui se traduit par une course à l’innovation. Alors que la saison 2 de House of Card sera disponible  le 14 Février sur internet, le premier épisode de la nouvelle saison de la série Braquo a été diffusé sur Youtube. Le programme sera en ligne pendant sept jours, en attendant que la chaine « développe sa nouvelle chaîne internet Canal+ Bis ».

Laisser un commentaire