une

ERDF entre dans l’économie de réseau 3.0 ?

La filiale d’EDF qui se présente comme « le gestionnaire du réseau public de distribution d’électricité du territoire français » continue d’avancer sur les missions qui lui ont été confiées. Depuis la mise en place du nouveau directoire, les travaux sur le compteur LINKY mais aussi sur la modernisation du réseau se poursuivent à la vitesse de l’éclair. Par ailleurs, l’entreprise ambitionne d’incarner la modernité, et le duo Philippe Monloubou et Christian Nadal s’est également fixé l’objectif d’intégrer la dimension digitale à leur réseau, comme le prouve notamment l’initiative Zombies in Toulouse…

Des objectifs chiffrés qui respectent le calendrier initial :

L’objectif à l’époque où Christian Nadal était déjà à la tête du conseil de surveillance d’ERDF était le suivant: équiper 35 millions de ménages d’ici à 2020. Aujourd’hui, le président du directoire, Philippe Monloubou affirme tenir les délais : « dans un premier temps, trois millions de compteurs vont être installés. Un appel d’offres a été lancé pour cela, et le marché sera passé au second semestre. C’est un marché de 5 milliards d’euros ».

Parallèlement Thierry Sudret, directeur Smart Grids d’ERDF  souligne « qu’à l’exception du stockage, l’ensemble du réseau sera intégralement intelligent d’ici 10 ans ».  Lors de sa visite à Clermont-Ferrand, le chef de la nouvelle équipe, M. Monloubou précisait même « 42% de nos lignes sont enterrés, et nous progressons au rythme de 1% par an, en collaboration étroite avec les collectivités qui investissent à nos côtés ». Enfin  à Toulouse, il a confirmé la sortie des premières pièces des 14 projets So Grid en 2015 (…) et les 26 milliards d’euros d’investissements ».

Une stratégie ambitieuse qui place ERDF dans l’économie numérique :

Avec la nouvelle impulsion de l’énergéticien français, la direction a aussi souhaité développer la digitalisation du groupe avec aux commandes, le Directeur général-adjoint, Christian Buchel. Une stratégie déjà récompensée, comme lors des « E-doceo awards », où le groupe a été élu auteur du meilleur module de formation. Robert Abelard, le Chef de projet-formateur, a utilisé toutes les compétences de l’entreprise afin de «vulgariser sans être trop simpliste les lois fondamentales de l’électrotechnique. Pour cela, nous avons illustré au travers d’animations ces phénomènes physiques » explique-t-il.

Le gestionnaire de réseau se lance dans les réseaux sociaux ? Si la formule est ici carricaturale, l’initiative Zombies in Toulouse montre la maîtrise des nouveaux tuyaux caractéristiques des années 2000. Le Directeur interrégional Sud-Ouest Gilles Capy  explique que « l’objectif d’ERDF, partenaire de Futurapolis, est aussi de s’adresser aux jeunes : « aujourd’hui nous sommes dans un monde numérique où plus personne ne se questionne sur l’électricité, ce serait impensable de ne pas y avoir accès 24 heures sur 24 » ». Développée avec le CNRS et le CNES, l’opération rencontre un certain succès puisqu’elle a déjà enregistré plus de 860.000 vues sur leur chaîne YouTube.

Laisser un commentaire