A lire

Première mondiale : des éoliennes équipées de pales furtives

Pour la première fois dans l’histoire des énergies renouvelables, une ferme éolienne va être pourvue de pales furtives afin de limiter toute interférence avec les systèmes radars environnants. Développé par la filiale D’EDF spécialisée dans les énergies nouvelles (EDF EN), ce projet débutera en 2015.

« Il y avait une opposition certaine. Deux utilisateurs se disputaient le même espace. Pour nous, un véritable problème s’est posé » raconte Sonia Lioret, la déléguée générale d’EDF EN. En effet, de nombreux projets de construction de champs éoliens ont avorté ces dernières années. Pour cause : l’interférence qu’ils risquaient de provoquer avec des radars militaires mais aussi météorologiques environnants. Il était urgent de trouver une solution alors que l’équivalent de 6 000 MW produits par des éoliennes n’a pu voir le jour.

Ironie du sort, cette solution est issue de la technologie militaire. En effet, la firme danoise Vestas s’est inspirée du camouflage de certains avions de chasse pour développer ses pales furtives. Le modèle qui a servi est notamment le F- 117 Nightawk, développé par l’entreprise américaine de défense et de sécurité Lookheed Martin. Comme le décrit Nicolas Wolff, représentant de l’entreprise danoise en France, ces pales utilisent une forme, un angle et un revêtement absorbant les ondes radars qui permettent de les dissimuler.

Des essais ont eu lieu au sein d’un parc éolien en Auvergne qui se sont révélés concluants. Fort de ce succès, EDF EN a annoncé la première installation mondiale de ce nouveau type de pale dans son champ en construction depuis 2013, situé dans les Pyrénées-Orientales, baptisé « Ensemble Eolien Catalan », qui comptera près de 35 turbines. Les travaux devraient être achevés en 2015. Cet ensemble constituera le plus grand champ éolien de France et sa production annuelle de 240 GW devrait alimenter en énergie les foyers de près de 130 000 personnes dans la région.

Laisser un commentaire