Actualités sur Google

Nouvelle exposition au Bourget : le nucléaire à l’honneur

 

La-filiere-du-nucleaire-inaugure-son-salon-du-Bourget_article_popin

Alors que les députés votaient la baisse de la part de nucléaire dans la production d’énergie du pays de 80% à 50%, s’ouvrait le World nuclear exhibition dont le but était de réaffirmer la présence prééminente de la France dans le domaine. Franc succès, l’opération a permis notamment d’afficher les ambitions internationales des entreprises françaises.

Plus de 7 000 participants se sont donnés rendez-vous dans au Bourget où les ont accueillis près de 500 exposants, réunissant des professionnels du secteur nucléaire venant du monde entier. Si l’initiative n’est pas nouvelle en la matière, d’autres manifestation du même type ayant déjà eu lieu notamment en Chine, les organisateurs soulignent ses spécificités : « notre rendez-vous est unique, d’abord et avant tout parce qu’il est le plus complet, avec des acteurs qui permettent de couvrir l’intégralité de la filière» précise Gérard Kottman, le président de l’Aifen, une association chargée de l’export du nucléaire français. Ainsi, en plus des entreprises géantes dans le domaine, comme EDF, beaucoup de PME étaient présentes.

L’enjeu principal pour les entreprises françaises à l’occasion du World nuclear exhibition est d’investir sur les marchés étrangers qui sont de plus en plus nombreux à faire des appels d’offres. Un objectif qui évidemment est suivi de très près par les pouvoirs publics : « Jusqu’à la fin des années 1990, la filière vivait du marché intérieur français. Depuis, elle a dû apprendre à exporter. Ce salon va montrer la filière française à tous les investisseurs étrangers » a déclaré un porte-parole du gouvernement. Manuel Valls s’est d’ailleurs rendu sur place.

Un marché étranger qui suscite beaucoup d’intérêts et où les français sont déjà forts actifs. La semaine dernière, Bruxelles adonné son feu vert pour le projet d’EDF de construire deux EPR (des réacteurs dernière génération) en Grande-Bretagne. Mais c’est surtout en Chine que le nucléaire se développe : l’énergéticien est déjà sur un chantier de construction de deux EPR. La Pologne et la République Tchèque ont également des projets en la matière. En Afrique du Sud, des travaux ont déjà commencé pour la construction de nouveaux réacteurs, quelques semaines après la signature d’un contrat-cadre cette fois avec la Russie.

Laisser un commentaire