News Referencement & NTIC

800 000 foyers abonnés à la fibre en France

L’Arcep (Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes) vient de dresser le bilan des abonnements à Internet en haut débit et très haut débit à la fin du troisième trimestre 2014. Le marché se porte bien et sa croissance continue avec plus du 2,5 millions d’abonnés au très haut débit et 800.000 abonnés à la fibre optique.

Le marché d’internet très haut débit, pour un débit maximum descendant supérieur ou égal à 30 Mbit/s, poursuit son développement. Sur l’année 2014, il affiche une progression de 34%, soit 635.000 abonnements, pour atteindre le total de 2,5 millions d’abonnés. Parmi eux, 800.000 foyers sont équipés de la fibre optique de bout en bout (offre FttH).

La croissance de ce segment a atteint 67% en un an, ce qui représente 320.000 abonnements en plus. Le marché d’internet haut débit, où le débit maximum descendant est inférieur à 30 Mbit/s, n’affiche un taux de croissance que de 1,62% mais le total de foyers équipés est de 23.2 millions. Si l’on regroupe ces deux segments, le total des abonnements haut et très haut débit se chiffre à 25,7 millions à la fin du 3e trimestre 2014 en France, et sa croissance est de 260.000 abonnements au dernier trimestre et de 1 million en un an (soit une augmentation de 4%).

De plus en plus de foyers sont éligibles à des offres haut et très haut débit en France. L’évolution du marché devrait donc continuer sur sa lancée, notamment pour le très haut débit. En effet, seulement 22% des foyers éligibles à la fibre en FttH ont souscrit à cette offre et seulement 21% des foyers éligibles à internet très haut débit, toutes offres confondues, en bénéficient. Grâce à l’investissement des opérateurs dans l’amélioration des réseaux et grâce à la mutualisation de ceux-ci prévue par la réglementation, 11,8 millions de logements étaient éligibles à une connexion très haut débit à la fin septembre, dont 55% situés en-dehors des zones très denses. Le service de très haut débit via fibre optique était quant à lui déjà accessible pour 3,6 millions de foyers.

Crédits photo : Christophe Finot

Laisser un commentaire