A lire

Dreem propose un sommeil de rêve

Une start-up française « Dreem » a élaboré un « bandeau de sommeil » qui stimule le cerveau à l’aide d’algorithmes et de capteurs électroniques pour améliorer la qualité de nos nuits. Elle est donc sur le point de concrétiser la possibilité d’économiser du sommeil sans en subir les conséquences.

Les besoins de sommeil sont variables : 7 à 9 heures pour un adulte, 7 à 8 heures pour les plus de 65 ans et deux fois plus pour les nouveau-nés, mais ce sont des recommandations générales. Le « bandeau » s’évertue à apporter une réponse personnalisée à la demande de sommeil. Il peut permettre de dormir plus profondément et moins longtemps.

Le « bandeau » influe sur la qualité du repos pour permettre de diminuer le stress et la sensation de fatigue durant la journée. Il évite aussi les pertes de mémoire et la déconcentration. A plus long terme, on constate une relation entre un sommeil de mauvaise qualité (trop court ou peu profond) pendant plusieurs années et l’apparition de certaines pathologies dont les maladies cardio-vasculaires.

Actuellement, le bandeau connecté à une application mobile est encore au stade de prototype, mais dans le futur il devrait pouvoir permettre d’étudier des relations entre le sommeil et des maladies comme l’obésité, Alzheimer ou Parkinson. Dreem a déjà gagné 2 concours d’innovation et ses 2 cofondateurs souhaitent la propulser à la pointe de la neurochirurgie.

Crédit photo : Aïch Bengio

Laisser un commentaire