Actualités sur Google

Google & Tag Heuer se lancent dans la montre connectée

Le groupe internet Google a décidé de travailler avec l’horloger Tag Heuer (groupe LVMH) afin de créer un modèle de montre connectée. Pour le patron de la division montres de LVMH, Jean-Claude Biver, il s’agit du mariage de l’innovation technologique et de la crédibilité en manufacture horlogère. Ce modèle commercialisé à un tarif inférieur à 2 000 $ est une riposte faite à Apple. La marque à la pomme a présenté en grande pompe il y a quelques jours sa « smartwatch », avec des prix pouvant aller jusqu’à 18.000 euros pour la version la plus luxueuse.

C’est donc un changement radical de stratégie pour Jean-Claude Biver qui a vivement critiqué le marché des montres connectées.

Tag Heuer a profité du BaselWorld – le salon mondial de l’horlogerie qui se déroule actuellement à Bâle pour annoncer le lancement de son produit qui doit être présenté en fin d’année 2015.

«La Silicon Valley et la Suisse vont conquérir le marché de la montre connectée», a déclaré Jean-Claude Biver, le patron de Tag Heuer, lors d’une conférence de presse.

À première vue, cette alliance semble donc clairement destinée à contrer la montre connectée d’Apple. Outre cet aspect concurrentiel, l’industrie horlogère suisse s’interroge aujourd’hui sur l’impact du phénomène des montres connectées.

Ce segment de marché encore inexploité par les acteurs du secteur de l’horlogerie traditionnelle de luxe serait une source de revenus non négligeable. Plusieurs bureaux d’études ont récemment souligné qu’il pourrait se vendre dès cette année presqu’autant de montre connectées que la Suisse n’exporte de montres…

Concernant la montre, sa particularité technologique est qu’elle utilise le système d’exploitation mobile Android, une première dans le monde des montres de luxe.

Google & Tag Heuer comptent jouer sur l’image de marque de l’horlogerie suisse pour affirmer leur positionnement haut de gamme ainsi que le raffinement des finitions apportées au produit.

C’est donc la société de La Chaux-de-Fonds, filiale de LVMH, qui prendra en charge la partie traditionnelle de la fabrication.

Crédits Photos : Baselworld

Laisser un commentaire