A lire

Connectés ou pas, inscrits ou pas, Facebook peut vous traquer

Pour une fois Facebook a lui-même évoqué un « bug » de ses services, c’est pour se défendre d’un rapport qui explique que le réseau social piste les internautes qui ne sont pas connectés, et même…ceux qui ne sont pas inscrits.

Fin mars, la Commission de la protection de la vie privée de Belgique qui est l’équivalent de la CNIL française, a rendu un rapport révélant que Facebook comme la plupart des sites internet, utilisent des petits fichiers qui une fois placés dans l’ordinateur des internautes, stockent en mémoire leurs préférences et leurs navigations (cookies).

Concernant Facebook, ces cookies continuent leurs actions lorsque l’utilisateur est déconnecté. Pire encore, le rapport belge révèle qu’une personne non-inscrite sur le réseau social peut-être aussi concernée. Si l’internaute a consulté une page accessible à tous, comme par exemple celle d’un chanteur célèbre, des cookies peuvent se greffer sur son ordinateur. Enfin pour couronner le tout, le même rapport révèle que les internautes ont de plus d’énormes difficultés pour supprimer les fameux cookies. Ces méthodes violent la législation européenne, car l’installation de cookies doit préalablement être acceptée par l’utilisateur.

Évidemment, Facebook s’est défendu de toute mauvaise intention et affirme haut et fort que le « bug » indépendant de leurs volontés serait très rapidement résolu.

Crédit photo : Jeremiah Owyang

 

Laisser un commentaire