A lire

Un « prix de la Jeune Entreprise Africaine » pour souffler sur la croissance

La coopération Maroc-Gabon ne s’est jamais aussi bien portée, deux pays émergents prometteurs et face aux mêmes défis, dirigés par deux dirigeants de la même génération et dont la bonne entente facilite la coopération bilatérale. 

Les visites d’Etat se succèdent, Omar Bongo à Rabat puis Mohammed VI à Libreville, la capitale du Gabon, où se déroule également chaque année le New York Forum Africa, à l’initiative de Richard Attias. Cette année sera en outre une édition particulière dans la mesure où, du 28 au 30 août, ce sera l’occasion de remettre également le « prix de la Jeune Entreprise Africaine », récompense mise en place afin de soutenir l’esprit d’initiative et la capacité d’entreprendre sur le continent. Un soutien concret en l’occurrence, une dotation de 100’000 euros sera en effet attribuée par la Fondation New York Forum Institute, et partagée entre les quatre lauréats primés.

L’occasion pour de jeunes entrepreneurs de consolider leur business-plan grâce à un dispositif d’amorçage privé, l’occasion pourquoi pas de passer à la prochaine étape du développement de leur entreprise (qui doit statutairement avoir entre un et trois ans) en finançant de la R&D, des exportations, des embauches, etc. Car le continent ne peut se contenter des IDE pour se développer, ceux-ci se concentrant encore trop souvent dans les matières premières : il s’agit dorénavant de miser sur les technologies, de faire éclore le potentiel de sa classe moyenne croissante, de valoriser son capital humain, sa jeunesse.

Commentaires

  1. Bonjour et merci de ces différentes opportunités offertes à la jeunesse, j’admire votre initiative et je vous encourage.
    Et que la jeunesse prenne conscience que son implication dans le processus du développement est important.
    Qu’elle s’accroche au goût du travail bien fait et non à la facilité.

Laisser un commentaire