Finance-Economie

La COP21, un événement fédérateur ?

L’organisation de la COP21 mobilise toute la société civile. Des étudiants aux entreprises, la conférence qui aura lieu au Bourget peut compter sur un large soutien. Toutefois, depuis la présentation des entreprises partenaires par Laurent Fabius, certaines ONG remettent en cause les choix du gouvernement, au risque de nuire à l’effet d’entrainement de l’événement…   

Du 29 au 31 mai, les étudiants de Sciences Po Paris simulent « la Conférence internationale sur le climat, 6 mois avant son déroulement officiel ». Cet événement qui implique 200 étudiants et 40 délégations étrangères est organisé à l’espace du théâtre des Amandiers et sera diffusé sur France Culture le vendredi 5 juin. Cette initiative est par ailleurs sponsorisée par des entreprises comme l’électricien Rexel ou l’énergéticien EDF.

Récemment, on apprenait justement que la COP21 sera également financé à 20% par des entreprises partenaires. Comme l’explique l’Ambassadeur Pierre-Henri Guignard, en charge de l’organisation de la COP21, le rendez-vous du Bourget est aussi l’occasion d’imaginer une « galerie des technologies innovantes » pour vanter le savoir-faire français. Ainsi, le groupe Nissan-Renault va par exemple mettre à disposition des participants une flotte de Zoé, le véhicule 100% électrique du constructeur hexagonal.

Si ce procédé est assez courant à l’international, plusieurs associations environnementales assurent que le gouvernement n’aurait « pas pu faire pire » ! En réalité, alors que les autorités veulent entretenir un « dialogue privilégié avec les entreprises qui adhèrent au “global compact », Les Amis de la Terre refusent de s’entendre avec les nouveaux « amis de la COP21 ». Pourtant, au regard de l’urgence de la situation, la planète a bien besoin d’un changement de paradigme sur l’écologie…

Laisser un commentaire