A lire

Pictyear : un deuxième souffle pour l’album-photo

Vos vacances ne sont pas encore finies que l’album-photo est déjà prêt à être imprimé. C’est ce que propose une start-up française, basée en Californie, qui en quelque sorte veut redonner du souffle au traditionnel album-photos , et arrêter le stockage de clichés que l’on ne classe pas et même, que l’on ne regarde pas.

La constatation de base est la suivante, des études récentes ont démontré que si, il est pris de plus en plus de clichés numériques (sur appareil photo, tablette ou smartphone), la majorité de ces clichés ne sont jamais consultés. 80 % des personnes qui commencent un album photo sur un site Web, abandonnent avant même d’avoir terminé. Le pari de Pickyear, c’est de penser que c’est le manque de facilité qui empêche les gens de rester des collectionneurs actifs.

L’application permet de mettre facilement les photos dans un album. Des amis ou des connaissances, ayant téléchargé la même application, peuvent participer à l’élaboration, en y ajoutant des clichés, mais aussi en intervenant sur la mise en pages et la personnalisation.

Une fois terminé, quiconque (dans le groupe) est intéressé peut commander une version imprimée ou depuis quelques jours une version électronique, sous forme d’e-album et la partager sur les réseaux sociaux. Disponible actuellement pour plates-formes mobiles iOS, Pictyear sort en version 2 va permettre aux utilisateurs d’Android d’en profiter. Elle sera compatible avec un compte Instagram, Dropbox, Flickr ou Google Photos

Crédit photo : jean françois bonachera

 

 

Commentaires

  1. Il y a un site qui permet de partager un album virtuel puis de permettre à ses contacts de le commander, de plus c’est un site français basé en FRANCE, et oui ça existe et il s’appel joomeo.com

Laisser un commentaire