News

New York Forum Africa : nouvelle édition du forum panafricain

Pour sa 4ème édition, le New York Forum Africa (NYFA) se déroulera de nouveau au Gabon à Libreville. Du 28 au 30 aout prochain, une partie des acteurs économiques du continent africain vont ainsi se presser dans la capitale gabonaise dans un esprit panafricain, afin de préparer l’avenir économique du continent. Organisé par le français Richard Attias, le forum connait une influence croissante dans le continent et d’une attention médiatique toujours plus marquée. Nouvelles technologies de l’information et de la communication, jeunesse et environnement seront autant de thèmes mis à l’honneur lors de cette nouvelle session.

Une enquête publiée l’année dernière par les organisateurs du NYFA et partiellement reprise dans l’hebdomadaire français Le Point permettait de saisir les grandes tendances sous-jacentes à la jeunesse africain. Parmi les jeunes africains, l’optimisme apparait ainsi réel avec une forte espérance dans l’avenir. De plus, l’enquête permet de faire ressortir une demande d’éducation très forte, notamment dans le cas de l’enseignement supérieur. Cet optimisme est, pour les organisateurs et participants au forum, une clé pour l’avenir économique du continent, qui devrait permettre de voir émerger de jeunes entrepreneurs, conscients de leur capacité et désireux de contribuer au développement économique du continent.

Les organisateurs l’ont bien compris et cette nouvelle édition désire « investir dans l’énergie du continent », en rassemblant les volontés et les idées, afin de proposer des projets concrets qui pourraient assurer la prospérité économique future de l’Afrique. Thématique majeure de chaque nouvelle édition, l’emploi sera une nouvelle fois mis à l’honneur. Les industries des nouvelles technologies, qui constituent un secteur d’avenir, ont aussi leur place. Un programme initié par Airtel Gabon et l’Unesco devrait ainsi permettre la formation de 5 000 jeunes gabonais dans le secteur des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), afin de former des acteurs majeurs dans un secteur toujours plus central du monde contemporain. « L’initiative est excellente. Il faut qu’elle se réalise vite et partout » a précisé Richard Attias. Pour les prochaines éditions, les organisateurs tentent d’affermir les partenariats existants avec des plateformes destinées à l’emploi, comme le géant Linkedin, spécialiste du CV en ligne et intermédiaire entre demandeurs d’emplois et employeurs potentiels.

Seule plateforme panafricaine et transnationale, le NYFA permet aussi de rassembler les revendications des pays africains. A l’approche de la COP 21, évènement central portant sur les questions climatiques, l’Etat gabonais désire « proposer une feuille de route africaine qui pourrait être la déclaration de Libreville » afin de préciser les positions des différents pays du continent sur ces questions primordiales. Malgré les difficultés évidentes du continent, notamment en matière économique et sociale, la relève semble être assurée et l’optimisme reste présent, notamment chez les plus jeunes, qui désirent ardemment apprendre et investir.

 

 

Laisser un commentaire