A lire

Les acteurs français de l’économie misent sur la Côte d’Ivoire

Lors de la nouvelle édition du MEDEF, qui s’est tenue le 26 et 27 août dernier, la Première Dame Dominique Ouattara a représenté la Côte d’Ivoire sur le campus de la prestigieuse école de commerce française HEC. C’est sur le thème de la jeunesse que se sont concentrés les débats. Pour Dominique Ouattara, une nouvelle occasion de présenter ses engagements auprès de la jeunesse. Dans tous les secteurs, des nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC) jusqu’à la médecine, en passant par la plomberie, les jeunes africains auront un rôle à jouer pour l’avenir de leur continent.

Aux côté du Ministre auprès du Président de la République en charge  de la Promotion de la jeunesse et de l’emploi, M Sidy Touré et du Ministre d’Etat, Secrétaire Général de la Présidence, Amadou Gon Coulibaly, Dominique a ainsi eu l’occasion, lors de la séance plénière du 26 août, de présenter ses projets aux participants et de présenter les enjeux liés à la jeunesse en Côte d’Ivoire.

Sur le thème « Formidable Jeunesse », la dernière édition de l’Université d’été du MEDEF a ainsi laissé une large place à la Côte d’Ivoire et, plus généralement, au continent Africain. L’emploi fut, une nouvelle fois, au centre des discussions.

« En tant que chef d’entreprise, j’ai très tôt été confrontée à la problématique de l’emploi des jeunes » a affirmé l’actuelle Première Dame ivoirienne.

Pour faire face à ces problématiques cruciales, des propositions concrètes émergent peu à peu. Au Gabon, ce sont ainsi plus de 5 000 jeunes qui vont être formées aux Technologies de l’Information et de la Télécommunication (TIC), comme l’ont annoncé les organisateurs du New York Forum Africa.

Dans son discours, Dominique Ouattara n’a ainsi pas manqué de saluer les entreprises africaines, qui misent de plus en plus sur la jeunesse et encouragent la formation professionnelle des jeunes. En tant qu’ancienne chef d’entreprise et Fondatrice  de Children Of Africa, la Première Dame a évoqué son expérience et son vécu en Côte d’Ivoire.

Alors qu’elle occupait un poste à responsabilité dans le secteur de l’entreprise, Dominique Ouattara a présenté la « responsabilité sociale » du secteur privé, encourageant ainsi la promotion interne, la formation professionnelle et la couverture sociale des jeunes salariés. Mais Dominique Ouattara est aussi la fondatrice de Children of Africa, fondation humanitaire offrant son expertise et sa connaissance des problèmes sociaux dans une dizaine de pays africains.

« Les grands axes d’intervention de la Fondation, à savoir la santé, l’éducation et le social, ont été définis sur la base des problèmes spécifiques observés en Afrique » a-t-elle ainsi expliqué.  Les intervenants et participants à cette nouvelle université d’été ont ainsi pu mieux percevoir les nouveaux enjeux sous-jacents.

Laisser un commentaire