A lire

La Chanson « Happy Birthday » passe dans le domaine public

La justice américaine vient de décréter que la chanson « Happy Birthday » la version anglophone de la chanson « Joyeux anniversaire » appartenait au domaine public. Le studio Warner-Chappell en revendiquait jusque-là, les droits d’auteur. Time Warner pouvait donc collecter des royalties à chaque diffusion à la télévision, sur Internet, et dans n’importe quel espace public.

Cela représente un pactole de deux millions de dollars par an. Le studio a pu profiter d’un flou historique qui s’est transformé en flou juridique. A l’origine, la très célèbre mélodie a été composée par deux sœurs, Mildred et Patty Smith Hill en 1893. L’air appartient au domaine public.

C’est sur les paroles que les choses se compliquent. Warner-Chappell a toujours soutenu qu’une troisième sœur Hill avait réussi, en 1935, à démontrer que « Happy Birthday » était un plagiat de « Good Morning All » et avait pu ainsi prétendre aux droits d’auteur sur la chanson. Elle travaillait alors avec la société de production Clayton F. Summy Publishing Co, qui aurait fini par en céder les droits à Warner-Chappell.

Mais cette version a toujours été contestée et le juge californien a estimé que, Warner-Chappell n’avait aucune preuve du fait que les sœurs Hills avaient transmis à Summy Publishing Co les droits sur les paroles de la chanson.

Que va-t-il advenir des millions de dollars perçus par Warner-Chappell au nom d’un droit d’auteur qui n’aurait jamais existé ?

Crédit photo : Mike

Laisser un commentaire