A lire

Bruxelles : pas de réseaux sociaux aux moins de 16 ans sans l’avis des parents

Une nouvelle réglementation Européenne propose d’interdire l’accès aux réseaux sociaux au moins de 16 ans. Cette mesure est inclue dans la nouvelle législation européenne sur la protection des données personnelles

Il a fallu quatre ans de discussions pour arriver a un accord de principe qui doit encore être confirmé par le Conseil européen puis voté par le Parlement européen début 2016. Les 28 auront ensuite deux ans pour le faire entrer en vigueur.

Le but de cet accord est d’harmoniser les règles pour permettre aux entreprises de travailler plus facilement, mais aussi de donner aux citoyens davantage de contrôle sur leurs données personnelles. l’accord entérine le principe du droit à l’oubli et permettra aux consommateurs de contester la publicité ciblée en ligne.

Un point délicat a été laissé a l’appréciation de chaque état membre. Il pourra fixer librement « entre 13 et 16 ans » l’âge auquel un mineur peut s’inscrire sur des réseaux sociaux comme Facebook ou Snapchat sans un accord parental. Le Parlement européen voulait fixer cette limite à 13 ans (l’âge minimum requis indiqué par Facebook), mais certains États membres s’y sont opposés.

En France par exemple, 79 % des 12-17 ans sont déjà présents sur les réseaux sociaux. Est ce que tous les parents de ses enfants sont au courant ?

Crédit photo : Community Management

Laisser un commentaire