A lire

Une lycéenne crée une appli pour éviter l’appel

A la lecture de cette nouvelle, il est sûr que les premiers mots qui vous viennent à l’esprit, ce sont des termes pas très sympathique comme « fayot » ou « lèche-cul ».  Philippine Dolbeau, 16 ans, veut équiper les élèves de capsules numériques qui permettront aux enseignants de recenser sur leur portable les jeunes présents.

Avec son application numérique « New School », celle qui est encore elle-même lycéenne, a créé une application qui permet de lutter contre l’école buissonnière en proposant une façon high-tech, rapide, et surtout terriblement efficace de faire l’appel. Cette procédure, véritable rituel fastidieux et immuable, durant laquelle les professeurs doivent vérifier la présence de leurs élèves un par un. Philippine a noté que celui-ci prend en moyenne deux minutes trente par heure de cours. Cela équivaut à « 28 heures, soit une semaine et demie de cours par an ».

Dans la pratique, chacun des élèves sera muni d’une capsule électronique. Les enseignants auront une application sur leur smartphone, qui fera l’appel de façon automatique et numérique, recensant les « capsules » présentes dans la classe. Au bout de dix minutes, si un élève est noté absent parce qu’il n’est pas en classe, « New school » enverra un SMS et un e-mail aux parents pour les prévenir de l’absence de leur enfant.

Philippine Dolbeau, a bien sûr déjà fondé une startup, appelée elle aussi  New School, pour développer son produit en l’étendant par exemple à tous les services présents dans le lycée, cantine, cafétéria, bibliothèque. La jeune entrepreneuse a même été contactée par Apple, et le rectorat de Versailles teste déjà le système dans trois de ses classes.

Voilà une enfant qui n’est déjà plus une ados, mais déjà une star chez les adultes ?

Qui a dit Big Brother ? Vous me ferez 100 lignes pour demain…

Crédit photo : Jamie H Gibson

 

Laisser un commentaire