A lire

YouTube a la recherche de rentabilité

Pour YouTube, depuis quelque temps, ce sont les grandes manœuvres. Paradoxalement, il a réussi à dominer le marché, mais YouTube se trouve aujourd’hui confronté à plusieurs challenges. Le Wall Street Journal nous explique par exemple, que malgré son incroyable succès, YouTube ne génère toujours aucun profit.

Il faut payer les serveurs, investir dans la technique, et reverser l’argent aux droits d’auteur. YouTube doit avant tout sortir de son image de « fourre-tout », car la plupart des contenus postés sont de piètre qualité, alternant vidéos d’ados filmant leurs exploits dans leur chambre ou des recettes de cuisine ratées. Cette image dévalorisante tire les tarifs publicitaires vers le bas.

De multiples offres sur-mesure ont été lancées pour séduire les annonceurs, cela reste insuffisant, engranger des recettes pub ne suffit pas. Les derniers résultats de Spotify le confirment. La plateforme de streaming génère ainsi à peine 220 millions de chiffres d’affaires par la publicité, contre 1,96 milliard via ses abonnements payants.

YouTube a donc créé tous azimuts, une offre payante, baptisée YouTube Red et d’un service de télévision en streaming « Unplugged » pour constituer une offre complète pour engranger des revenus d’abonnements. YouTube Connect, un service de diffusion en direct de vidéos, incluant YouTube Gaming, pour la diffusion de compétitions et d’émissions de jeux vidéo.

Donc malgré, une certaine notoriété, YouTube apparaît comme un colosse au pied d’argile. Ses échecs pour créer des « chaînes » populaires et améliorer son algorithme de recommandation font que la grande majorité des internautes de YouTube provient toujours de liens Google. YouTube n’est toujours pas un point de rendez-vous direct du web.

Inquiétant à l’heure où la concurrence prend de l’importance avec Netflix et ses 80 millions d’abonnés payants. Facebook, qui a une base d’utilisateurs 50 % plus larges et Amazon, avec Amazon Vidéo Direct, qui permet aux créateurs de contenus de poster librement leurs vidéos.

Crédit photo :  Jean

 

 

Laisser un commentaire