A lire

Paiement par smartphone en France : Apple se lance

Bon apparemment, Apple a décidé d’y aller, il lance son paiement par smartphone en France. Avec ses deux banques partenaires, le géant de la Silicon Valley fait un pari osé pour une pratique encore peu répandue dans l’Hexagone.

Il s’appelle Apple Pay, ce service permet de payer chez les commerçants ou en ligne depuis les derniers modèles d’iPhone, mais aussi à partir d’une tablette iPad ou d’une montre Apple Watch. Le paiement s’effectue grâce à un système sécurisé par la reconnaissance des empreintes digitales. Pour l’instant, ce service se limite aux clients du groupe bancaire BPCE (Banque Populaire et Caisse d’Epargne), et de Carrefour Banque.

Afin de rassurer ses clients et futurs utilisateurs, Apple précise qu’il attribue un numéro unique à chaque transaction, et ne stocke pas les informations bancaires sur les appareils ou ses serveurs. De leur côté, la Banque Populaire et Caisse d’Épargne ont indiqué que les possesseurs de cartes Visa pourront effectuer des achats partout où les paiements sans contact sont acceptés et au-delà de la limite classique des 20 euros des cartes bancaires sans contact.

Carrefour Banque, pour sa part a associé ce système à sa carte de fidélité pour une utilisation dans ses hypermarchés et supermarchés, et l’utilisation de ce mode de paiement a aussi été étendue dans les magasins de proximité de la grande enseigne de distribution. Donc, Sephora, Fnac, Eram, Gemo et d’autres, vont eux aussi s’aligner sur cette nouvelle pratique.

Reste à voir, comment le consommateur français réagira ? D’ailleurs, on peut imaginer que d’autres établissements bancaires ont préféré attendre pour voir avant de s’engager, ce qui explique, que les discussions avec d’autres partenaires bancaires et le GIE carte bancaire n’ont pas encore abouti. A l’étranger, le service d’Apple est déjà déployé aux États-Unis, au Canada, en Australie, et en Chine. Plus près de nous, il est présent au Royaume-Uni depuis 1 an, et vient de commencer en Suisse.

Crédit photo : Muhammad Sameer

Laisser un commentaire