A lire

Polémique : snapchat et les critères de beauté

Ces jours-ci, Snapchat a quelques soucis avec ses filtres concernant l’apparence. Ils suscitent de vives réactions, et sont accusés de créer des outils qui participent à l’uniformisation de critères, et de références en matière de beauté.

Le dernier en date a vite été supprimé, il proposait aux utilisateurs d’une appli de se transformer en personnage de Manga sous l’appellation « Yellow Face ». Ce fut déjà le cas du filtre « Bob Marley » pour une question d’image raciste.

Le point commun entre ses différentes affaires, ce sont les références. En effet, il apparaît nettement que la vision des différents habitants de la terre, ainsi que les critères de beauté  utilisés sont très « très occidentaux ». Fini donc, les nez larges ou aplatis, les yeux trop petits et trop foncés, les peaux trop mates, et pas assez lisses, et bonjour les clichés et les idées reçues.

C’est la classique image déformée, que nous renvoie une utilisation tordue et abusive d’internet, dangereuse surtout pour des adolescents dont certains ne perçoivent plus la notion de réalité modifiée.

Concernant Snapchat, et suivant la théorie de Kathie Zhu, une cheffe de produit américaine, l’explication réside tout simplement dans le fait que la diversité n’est pas représentée au sein même des équipes de développeurs, d’ingénieurs, de commerciaux et de dirigeants de la firme. Les employés à la tête de l’entreprise sont tous des hommes blancs, ayant donc, une même vision. Cela peut en effet expliquer que les fantasmes féminins de ces messieurs, soient relativement uniformes.

Il reste, que ces types de programmes sont avant tout faits pour générer des clics, et répondent à une vision mercantile des sujets qu’ils évoquent. La majorité des utilisateurs de Snapchat sont des Occidentaux, et une appli reste ni plus, ni moins qu’une tentative pour captiver l’attention d’un maximum de personnes, donner à chacun ce qu’il aimerait et faire miroiter l’impossible.

Crédit photo : KUNVAR sanjeevkumar Singh

 

 

Laisser un commentaire