A lire

Google : fini « Nexus », la firme mise sur la gamme « Pixel »

Attention, il pourrait y avoir du remue-ménage dans la « galaxie » des smartphones avec la sortie par Google de deux nouveaux modèles, baptisés Pixel et Pixel X. Ces deux modèles haut de gamme, pourraient rivaliser avec ses grands rivaux Apple et Samsung.

 Google, est quelque peu à la traîne dans les ventes de smartphones. Sa gamme Nexus, produite en coopération avec plusieurs constructeurs, n’arrive pas vraiment à concurrencer les autres gros concurrents, que sont les modèles de Samsung (22,3 % de parts de marché au deuxième trimestre 2016) aux iPhones d’Apple (12,9 %) et du chinois Huawei (8,9 %).

 Donc, le géant californien semble avoir décidé d’abandonner les Nexus, et se tourne complètement sur sa gamme Pixel. C’est dans cet esprit, que dans les faits, Google a tout simplement décidé, que les modèles Nexus « Sailfish » et Nexus « Marlin », sur lesquels le constructeur travaillait depuis le début de l’année, sortiraient sous l’appellation Pixel et Pixel X. Google les aurait simplement rebaptisés, pour les intégrer dans ses nouveaux produits, qui profitent d’une nouvelle image et se veulent plus modernes, haut de gamme et conçus de bout en bout par Google.

 L’orientation vers le haut de gamme devrait permettre de concurrencer directement les iPhones d’Apple et les Galaxy de Samsung. Aux dernières nouvelles, le Pixel 32 Go, devrait être vendu pas moins de 649 dollars. Là aussi, on est à l’opposé de la politique tarifaire grand public des premiers Nexus.

 Derrière cela, il y a aussi un changement de stratégie. La firme veut, à terme, produire elle-même ses appareils, et donc cesser ses partenariats avec les constructeurs. Elle compte bien profiter complètement du fait que le système d’exploitation Android lui appartienne, et qu’il équipe plus de 80 % des smartphones dans le monde.

 Les modèles Pixel peuvent donc être considérés comme la dernière génération de produits co-conçus, avant que Google n’ouvre complètement ses ailes et n’attaque frontalement ses concurrents.

 Crédit photo : Esther Vargas

 

 

Laisser un commentaire