A lire

Deseat.me, va vous permettre de disparaître…d’internet

Allez, ça me convient plus, je veux disparaître, ou mieux, on efface tout et on recommence. Nous nous sommes tous, dit un jour, que ce serait bien de se désinscrire des sites ou services inutiles qui fourmillent sur internet. Cependant, devant l’ampleur de la tâche, l’idée a été abandonnée. Deux très discrets développeurs suédois ont récupéré l’idée pour lancer le site Deseat.me.
Au niveau de la présentation, rien n’est fait pour vous faire regretter le monde internet avec une plate-forme particulièrement sobre, voire austère. Une manœuvre, très simple permet de vous désinscrire de la plupart des sites, et des services auxquels, est associé votre compte Gmail. Dans un premier temps, une application fait le recensement de tous les services, sites ou mailing-lists reliés à votre adresse mail, et ensuite, c’est parti pour un jeu de massacre. La plateforme va ensuite vous proposer un lien pour chaque service associé à votre compte afin de vous permettre de vous en désabonner, voire de supprimer votre compte.
Vous pouvez donc éliminer et vous désinscrire des différentes newsletters qui vous encombrent. Pour le moment, cela ne concerne que Gmail, mais le site devrait toutefois prochainement s’ouvrir à d’autres serveurs mails.
Les deux créateurs de ce site, sont donc deux Suédois, Wille Dahlbo et Linus Unnebäck. Les deux développeurs, expliquent sur leur site que « nous sommes très attentifs à la vie privée et à la sécurité des données. C’est notre souci le plus grand. C’est pour cette raison que l’on vous propose de l’appliquer à votre ordinateur. La seule chose que vous nous donnez, c’est les comptes que vous souhaitez supprimer. C’est tout. Et comme on utilise le protocole OAuth de Google, nous n’avons accès à aucune information ».
Ce geste actif est en effet une étape importante, comme pour toute activité et endroit de stockage, de temps en temps faire un grand ménage ne fait pas de mal. C’est un bon moyen d’éviter des piratages par exemple. Ceci dit, cela ne doit pas faire oublier un principe de base qui veut que plus on utilise internet, plus il se sert de vous.

Crédit photo : Marta Felipe

 

 

Laisser un commentaire