A lire

Avec le retour du Nokia 3310 : la légende continue

Les légendes et les héros ne meurent jamais ! Ainsi, c’est une légende et un héros du matériel indestructible qui devrait reprendre du service. Le finlandais HMD va sortir une nouvelle version 2017 du célèbre et inégalable 3310 de Nokia.
Petit rappel historique, car nous entrons bien avec le 3310, dans l’histoire de la téléphonie mobile. Le Nokia 3310 a été présenté à la fin de l’année 2000. Muni d’une calculatrice, son chronomètre, ses jeux, dont le fameux Snake II et sa commande vocale pour les appels, le 3310 a été vendu à 126 millions de reprises, à une période où on ne changeait pas de portable tous les deux ans.
Il a pleinement joué son rôle, car avec son écran noir et blanc, un vibreur musclé et une batterie de 1 000 mAh, il rendait son propriétaire parfaitement joignable. Même avec une utilisation constante, il était de toute façon impossible de décharger l’accumulateur en une seule journée.
Cependant, la fascination pour cet appareil a tourné autour de sa robustesse. L’engin a rapidement acquis une réputation de téléphone incassable, capable de résister aux aléas de la vie quotidienne. Sa robustesse, pouvait contrer une personne particulièrement casse-cou ou maladroite, car l’appareil n’était pas du genre à broncher pour une chute ou un coup, même violent. Sur la toile, cela a donné naissance à des blagues et des montages récurrents mettant en scène cette robustesse, devenant même l’une des coqueluches de 9Gag, vivier incessant des détournements du web.
Concernant, la nouvelle version, elle devrait être présentée à la fin du mois de février, lors de l’exposition du Mobile World Congress à Barcelone. On parle d’un prix de 59 euros, le téléphone devrait fortement ressembler à son ancêtre des années 2000 pour profiter d’un effet « reboot ». HMD veut s’appuyer et profiter de la super image et le statut iconique de l’appareil. Cependant, pour être fidèle à sa réputation, il devra réussir à intégrer la modernisation du hardware et rester capable d’encaisser les chocs.

Crédit photo : m3ddl3rphoto

 

Laisser un commentaire