A lire

Télécommunications en Europe : la fin des frais d’itinérance

Branle-bas de combat chez les opérateurs de télécommunications, les frais d’itinérance vont disparaître à partir du 15 juin dans l’Union européenne. Cette décision va affecter un secteur déjà très concurrentiel. Cependant, les différents opérateurs, ont eu le temps de s’y préparer.

La Commission européenne estime, que la fin de l’itinérance devrait représenter une perte de 1,2 milliard d’euros pour l’ensemble des opérateurs européens. Ce marché représente 4,7 milliards d’euros par an, selon un rapport de l’organe des régulateurs européens des télécoms, le BEREC. C’est environ 5 % du chiffre d’affaires des opérateurs en moyenne.

Cependant, la part de l’itinérance dans l’activité a déjà subi la concurrence du prix des appels et SMS, qui ont baissé de 90 % depuis 2007. De fait, en France, Free a élargi la gratuité de l’itinérance dès mars tandis qu’Orange et Bouygues ont mis fin aux frais en mai et SFR suivra le mouvement le 15 juin.

En règle générale, les conséquences ne sont pas exactement les mêmes dans l’Europe du Nord et celle du Sud. Dans cette dernière, les revenus liés au tourisme sont plus importants. Isabelle Jégouzo, cheffe de la représentation en France de la Commission européenne explique, « les pays du sud, tels que le Portugal ou la Grèce, ont beaucoup de clients de manière fluctuante, mais moins d’abonnés, les revenus de l’itinérance permettaient aussi de financer le renforcement du réseau pour faire face aux pics saisonniers« .

Il a fallu de nombreuses et d’âpres discussions pour arriver à un accord. Nous sommes entrés dans un cas typique de ce que l’Europe permet de faire, c’est-à-dire d’arriver à un accord. « Sans grande surprise, les pays du sud voulaient les prix les plus élevés, ceux du nord voulaient l’inverse. Au final, on voit un accord européen typique, avec du donnant donnant, où personne n’est totalement gagnant, mais chacun obtient un peu« , détaille un analyste chez BMI Research, Dexter Thillien.

La Commission européenne, a fait remarquer à tous, que « les prix baissent, mais la consommation augmente bien plus. Le gain est là pour les opérateurs« . Ceux-ci vont pouvoir aussi en profiter pour ce faire bien voir auprès de leurs usagers et ainsi améliorer leur image.

Et surtout, on va pouvoir tous en profiter !

Crédit photo : g.saintfiacre

 

 

 

« 

Laisser un commentaire