A lire

GPS et covoiturage, le nouveau duo terrible du transport

Les GPS et le covoiturage, semblent avoir de plus en plus des intérêts communs. Ils se rassemblent pour mieux se compléter, et apporter une plus grande interactivité à l’ensemble. C’est dans cet esprit par exemple, que l’application de covoiturage BlaBlaCar est désormais intégrée à Google Maps et que Waze poursuit le développement de sa propre application de covoiturage.

Dorénavant, une recherche GPS pour déterminer un trajet avec Google Maps va aussi vous permettre d’avoir un éventuel moyen de transport avec des propositions de covoiturage BlaBlaCar. Si l’on choisit le covoiturage avec sa recherche du trajet, on est automatiquement redirigé vers l’application BlaBlaCar. En échange, Google percevra une partie du montant prélevé par BlaBlaCar pour le trajet.

Cela devrait permettre à l’application française née en 2006, d’augmenter le nombre de ses inscrits, qui tourne actuellement autour de 40 millions dans 22 pays. Ce partenariat est surtout révélateur de l’importance du covoiturage parmi les modes de transport.

Cette importance, n’a donc pas échappé aux spécialistes de la cartographie, qui veulent continuer à intensifier l’interactivité de leurs applications pour mieux affiner leurs services et ainsi cibler des clientèles précises. Par exemple, le GPS collaboratif Waze, travaille également sur le covoiturage avec son service Carpool essentiellement tourné vers le trajet domicile/travail. Il est testé en Israël, en Californie, et dans les prochains mois au Brésil, mais il n’est pas encore disponible en France.

Ces associations de covoiturage-cartographe, inquiètent particulièrement Uber, qui s’est lancé dans l’utilisation de ses propres cartes. Uber a utilisé les grands moyens en rachetant Bing Maps à Microsoft, et en débauchant le vice-président de Google Maps.

Tout ceci pour le plus grand malheur des taxis classiques, car il est évident que l’on va tout droit vers la création de la voiture autonome, qui va permettre de se passer du chauffeur, quel qu’il soit.

Credit photo : antoinevincens

 

Laisser un commentaire