A lire

YotaPhone 3 : la saga du smartphone à deux écrans continue

Le fabricant sino-russe Baoli Yoya que l’on a connu sous l’appellation Yota Devices maintient le cap en sortant en cette fin du mois d’août 2017, le YotaPhone 3. Celui-ci aura comme ses ainés, la particularité d’avoir deux écrans.

Le YotaPhone 3, a donc l’aspect d’un iPhone, mais ces deux écrans lui donnent les caractéristiques d’un smartphone et d’une liseuse. Ce smartphone, prend la suite du YotaPhone 2, qui se retire après 2 ans de bons et loyaux services.

Côté technique, le premier écran est un Super Amoled Full HD de 5,5 pouces en façade et d’un HD E-ink Carta de 5,2 pouces au dos. D’après la marque, cette nouvelle version de la technologie E-ink permet d’obtenir de meilleurs contrastes et diminue les reflets. Ce deuxième écran qui peut servir de liseuse ou afficher des informations (l’heure, la météo…) voire une photo, ne consomme de l’énergie que lorsque son contenu est modifié.

Le reste des caractéristiques, font du YotaPhone 3 un appareil qui va prendre place dans les bons appareils de milieu de gamme. Il utilise un processeur Snapdragon 625 accompagné par 4 Go de mémoire vive et tourne sous YotaOS 3.0, un OS basé sur Android Nougat 7.1.1.

Il est alimenté par une batterie de 3 300 mAh, et offre 64 ou 128 Go d’espace de stockage selon la version. Il dispose enfin de deux capteurs de 13 (à l’arrière) et 12 Mpix (à l’avant), ainsi que d’un lecteur d’empreintes. Il fait donc bien mieux que le précédent modèle.

Pour son lancement, la marque n’a pas eu peur de le faire en même temps que le Galaxy, mais les responsables espèrent bien atteindre la barre d’un million d’appareils vendus. C’est l’une des raisons pour lesquelles le YotaPhone 3, sera d’abord lancé en Chine en septembre prochain avec plusieurs applis pré-installées, puis en Russie fin 2017. Il sera ensuite disponible sur d’autres marchés avec des prix avoisinant 360 dollars pour la version 64 Go et 465 dollars pour celle de 128 Go.

Crédit photo : AlaaExpress AlaaExpress

 

Laisser un commentaire