A lire

Huawei a décidé de miser sur la puce d’intelligence artificielle

Comme d’habitude, la bataille fait rage entre les différents constructeurs. Sans plus attendre, le géant Chinois des télécoms Huawei, a décidé de dégainer très rapidement en dévoilant samedi lors du salon de l’électronique de Berlin (IFA), une première puce d’intelligence artificielle pour mobile. L’objectif, étant de surprendre et de prendre une bonne avance sur ses deux concurrents immédiats, Samsung et Apple.

Huawei a décidé de miser sur la puce d’intelligence artificielle. C’est le PDG d’Huawei, Richard Yu, lui-même qui est venu présenter comme d’habitude, non pas un nouveau téléphone, mais avec une puce dans la main en déclarant, « les smartphones sont intelligents, mais pas assez« .

C’est un vrai choix, et une option lourde, voire même un pari audacieux, que le constructeur chinois fait en misant sur cette puce. Il prend à revers les choix stratégiques de ses concurrents. Ceux-ci, pour faire progresser leurs appareils, misent actuellement, plus sur le développement, et la mise en place des assistants vocaux personnalisés, comme Bixby ou Siri, qui collectent des informations dans le « cloud ».

Le choix de la firme chinoise Huawei, est à l’image de son pays d’origine la Chine. Il est clairement tourné vers l’intérieur du produit, qui reste le moteur des nouveautés, et vous guide dans vos choix. A contrario, Samsung et Apple créent des appareils susceptibles d’accueillir des apports extérieurs et les nouveautés dépendent de vos choix.

Walter Ji, président du groupe pour l’Europe de l’Ouest explique que « plutôt que de demander à votre assistant vocal quel temps il fait à Berlin, votre téléphone sait déjà que vous êtes à Berlin, pour le travail, en route pour telle réunion, et si vous êtes dehors ou en voiture« .

Pour cela, le groupe s’appuie sur la création d’une puce appelée Kirin 970, mais il a aussi dû améliorer les performances globales de son appareil. En premier lieu, la rapidité du processeur, Kirin possède 5,5 milliards de transistors, mais aussi les performances de son appareil photo, et de sa reconnaissance vocale.

Par contre, le mystère reste entier sur le positionnement de ce nouveau smartphone. On ne sait pas dans quelle tranche (milieu de gamme ou haut de gamme) Huawei a l’intention de glisser la fameuse puce. Du coup, difficile de savoir quel sera l’impact sur les prix.

Crédit photo : bigglive

 

Laisser un commentaire