A lire

Piratage : Denuvo contre les hackers

Plus vite, plus fort sommes-nous, tentés de dire après le piratage en moins de 24 heures des derniers titres sortis sur le marché. Pourtant, ils étaient censés être protégés efficacement par Denuvo, un éditeur connu pour ses verrous numériques, mais dont la réputation en a pris un coup.

Que ce soit, le dernier titre d’Ubisoft, South Park L’Annale du Destin ou Middle-Earth, Shadow of War, Total War, Warhammer 2 et Fifa18, ils sont tous maintenant référencés sur au moins deux sites warez de téléchargement.

Ce qui veut dire clairement, que la société Denuvo, réputée pour la qualité de ses DRM, ne peut plus assurer une protection des jeux pendant plusieurs mois avant qu’ils ne tombent dans les mains des hackers.

Pour Denuvo, 2017, est une mauvaise année, et elle a très mal démarré, puisque dès le mois de janvier, Resident Evil 7, Biohazard a été piraté en cinq jours. En mars, il a fallu seulement aux pirates un mois pour craquer la nouvelle version ultra blindée de son DRM (v4). Plus tard, Sonic Mania, Tekken 7 et Prey ont été craqué en seulement quatre à neuf jours.

Cependant, dans la mesure où la majeure partie des ventes se fait les premiers jours, il n’y avait pour ainsi dire jusqu’ici pas péril en la demeure. Néanmoins, la situation commence à devenir critique, car les pirates n’ont désormais plus besoin que de quelques heures pour faire voler en éclats le verrou empli de mystères, installé par Denuvo.

Or, il y a environ un an, l’utilisateur Goldcakes sur Reddit expliquait que les binaires protégés par cet éditeur comportaient des « parties manquantes ». Celles-ci seraient téléchargées auprès des serveurs de Denuvo, mais seraient spécifiques à l’environnement d’exécution de l’utilisateur.

Il va donc falloir trouver autre chose, car un nouvel épisode se met en place. En effet, Denuvo prépare donc une nouvelle version v5 de son DRM et les hackers se préparent à le contourner le plus vite possible.

Crédit photo :

 

Laisser un commentaire