A lire

Snapchat : un passage a la maturité difficile a gérer

Snapchat n’a pas les résultats que les investisseurs espèrent. Son utilisation semble un peu trop complexe, ce qui le limite à un public averti et souvent très jeune. Cela réduit son impact, et les spécialistes diront qu’il agit sur un segment trop spécifique. Pour accroître son impact, le réseau social va désormais procéder à de nombreux changements.

Si vous utilisez Snapchat, le réseau social au petit fantôme jaune, il y a de fortes chances que vous soyez un adolescent. Le patron de Snapchat, Evan Spiepel a donc concédé, que cette constatation n’est pas suffisante pour rentabiliser efficacement l’application. D’une part, cela limite l’accroissement du nombre d’utilisateurs. D’autre part, les 12 et 18 ans n’ont pas la tranche d’âge idéale pour rentabiliser efficacement des investissements.

Il faut donc, pour le réseau au petit fantôme jaune, attirer un public plus âgé. Cela passe par une nouvelle interface, et donc, Evan Spiepel, a annoncé que ses équipes travaillaient sur un design largement remanié pour rendre l’utilisation de l’application Snapchat plus simple et intuitif. Il s’agit de capter immédiatement les nouveaux utilisateurs, pas toujours très au fait, et qui font leurs premiers pas dans les services du réseau social aux messages éphémères.

Faire évoluer son design apparaît, est devenu une obligation pour l’application qui s’enfonce dans une impasse. Néanmoins, la manœuvre n’est pas sans danger, car on sait bien qu’un changement majeur peut faire fuir une partie des anciens utilisateurs. Ils vont se trouver perturbés par le nouveau design, mais pas forcément prêt à abandonner ce qui peut-être les avait justement attirés.

Tout cela promet de nombreux remous et une grosse agitation dans la communauté. Cependant, il est clair que Snapchat, veut mettre en place une stratégie à long terme avec l’apparition de nouvelles fonctionnalités.

La volonté de vision à long terme de Snapchat, démontre clairement que le temps de « la maturité » est arrivé pour une application qui ne peut donc plus se contenter d’un public, qui de son côté, dans sa grande majorité, ne l’a pas encore atteint.

Crédit photo : AdamPrzezdziek

Laisser un commentaire