A lire

L’uniformité des modèles de mobiles accentue la baisse des ventes

Les ventes des mobiles ralentissent, il faut bien avouer que cela devait arriver un jour. La rapidité pour trouver de grosses innovations ne peut suivre la cadence de nouveaux modèles qui arrivent sur le marché sans véritable différence les uns des autres. Cela donne lieu à une uniformité, qui accentue une sensation de stagnation du marché.

Quand on joue trop longtemps sur les mêmes critères, et que l’on refuse de prendre des risques, toutes les études et les idées se ressemblent. Les postulats de départ étant quasiment les mêmes, toutes les marques arrivent à des produits finis presque identiques. Il en est de même dans l’automobile par exemple.

A ce jeu, la dernière description de la BBC à propos du Samsung S9 est édifiante, « un autre produit rectangulaire, avec la partie avant quasiment recouverte par l’écran, et un métal élégant qui recouvre la partie arrière ». Il faut bien convenir qu’au fur et à mesure, « tous les smartphones se ressemblent« , déplore le site anglais.

Depuis 2007, le téléphone rectangulaire avec écran tactile proposé par Steve Jobs, est devenu à peu près le seul choix offert aux clients. Pourtant, auparavant, ce ne sont pas les modèles différents qui manquaient avec les téléphones à clapet ou à clavier coulissant, les téléphones ronds, les téléphones carrés, tout un tas de modèles différents.

Depuis, plus rien, et Ben Wood de l’entreprise de conseil CCS Insight, constate que « la concurrence entre les entreprises se joue donc sur des changements marginaux ». On met en avant des fonctionnalités et des gadgets, la reconnaissance digitale, la qualité des photos.

L’engouement s’étiole un peu partout, même si la baisse reste minime au niveau mondial, elle se maintient grâce à de nouveaux marchés des pays émergents. Cependant, des marchés classiques comme les États-Unis ou la Chine sont en baisse. En France, pour la première fois depuis 2007, la vente de mobiles a diminué de 6 % en 2016.

Les marques savent bien cela, et tentent de réagir, mais les innovations comme le portable pliable sont des modèles trop « haut de gamme » et les prix affichés refroidissent les volontés de changement.

Nous sommes aussi peut-être tout simplement passés dans une phase de renouvellement marqué par un retour à une certaine sagesse et une vision moins consommatrice. ZDNet fait remarquer, « qu’une majorité des gens ayant déjà un téléphone, peut-être n’ont-ils pas envie d’en acheter un nouveau chaque année. D’autant plus si c’est le même que l’année d’avant ».

Crédit photo : Pôle Web

Laisser un commentaire