A lire

Eddy Cue présente les nouvelles orientations d’Apple

Apple vient de racheter Texture, pour proposer un abonnement offrant un accès illimité à 200 magazines via l’application Apple News. Pour la première fois depuis sa création, l’agrégateur de contenus d’Apple, va proposer des articles payants. C’est l’occasion pour la firme, de préciser quelques orientations, et les ambitions d’Apple dans les médias.

C’est Eddy Cue, son vice-président aux services, qui s’est attelé à la tâche. L’exercice n’est pas facile, il s’agit à la fois d’expliquer les différents choix de l’entreprise, et en montrer l’originalité, qualité indispensable pour l’image d’Apple. Il faut aussi expliquer, qu’Apple News est censé devenir un portail d’informations fiables, malgré quelques difficultés de démarrage de certaines productions originales.

Le géant Américain garde pour ambition de devenir un des principaux canaux de distribution de la presse numérique. Il insiste sur une grande variété de sources, et dit vouloir lutter contre les fausses informations. A ce sujet, Eddy Cue, a fait remarquer, que certains reprochaient à Apple News « d’être trop de gauche » et d’autres « d’être trop de droite ». Un équilibre bienvenu, qui convient parfaitement à cet exercice.

Après les avancées, il faut aussi parler des reculades. Disons-le clairement, Apple ne devrait pas racheter Netflix, car selon Eddy Cue, la firme a plus pour habitude, d’acheter des petites entreprises avec un gros potentiel. On n’oublie cependant pas, que Tim Cooks avait pourtant évoqué quelques grosses acquisitions prévues par la marque en 2018.

Le démarrage d’Apple dans le monde audiovisuel, semble un peu chaotique, et comme souvent quand Apple rate une marche, elle communique sur la prochaine. Apple annonce donc une « surprise » et se préparerait à innover technologiquement au lancement de son service de contenus vidéo.

Eddy Cue, sait qu’Apple est à la traîne dans les domaines importants du secteur médiatique. La musique, avec un nombre d’abonnés Apple Music, de 38 millions est encore un peu loin des 71 millions d’abonnés payants de Spotify par exemple. Du côté, de l’information et des divertissements vidéo, Google est très en avance avec YouTube, notamment.

Eddy Cue, met donc sur la table son arme favorite, celle de son modèle économique. Il rappelle, que l’entreprise se distingue de la concurrence en précisant, « on ne gagne pas notre argent sur la publicité ». Il fait comprendre à juste titre, que sa firme n’a pas à utiliser les données des utilisateurs en éléments stratégiques et monétisables. Dans ce domaine, Apple est plutôt exemplaire, car elle apparaît clairement plus soucieuse des questions de vie privée et d’utilisation de données.

Il convient tout de même de penser, que pour Apple, le problème va se poser concrètement, et va devenir financièrement tentant à partir de maintenant, car les dirigeants de la firme, vont être confrontés aux mêmes choix stratégiques que les concurrents.

Crédit photo : Revista Quo

 

Laisser un commentaire