Actualités web

WikiLeaks: détention jusqu’au 14 décembre pour le fondateur

Le fondateur Julian Assange  du site Wikileaks en détention jusqu’au 14 décembre 2010.

Julian Assange, 39 ans, “a été arrêté en vertu d’un mandat européen à 9H30” à Londres, alors qu’il se présentait devant la police, a précisé Scotland Yard.

Le réalisateur de cinéma Ken Loach a proposé de payer la caution pour le libérer. La cour a refusé la remise en liberté sous caution demandée par l’avocat de Julian Assange.

Un message posté peu après sur le compte Twitter de WikiLeaks affirme également: “les actions menées contre notre rédacteur en chef Julian Assange n’affecteront pas notre travail: nous publierons cette nuit d’autres télégrammes comme d’habitude”

L’hébergeur Ovh situé à Roubaix a demandé à la justice française la légalité du site WikiLeaks. Pour la justice française ce dossier nécessite un “débat contradictoire” et par conséquent ne se prononce pas.

Mastercard , Visa, Paypal stoppent les paiements à Wikileaks.

La PostFinance, la banque postale Suisse, ferme le compte de Julian Assange destiné à recevoir des dons de soutien en l’accusant d’avoir fourni « de fausses informations sur son lieu de résidence ».

Sur son compte  Twitter (436 450 abonnés à ce jour), Wikileaks précise qu’il existe + de 700 sites miroirs !

Les USA menacent Julian Assange de poursuites en représailles à la diffusion progressive depuis plusieurs jours par WikiLeaks de 250 000 télégrammes diplomatiques américains embarrassants, sans pour autant avoir trouvé à ce jour un chef d’inculpation recevable.

Julian Assange avait assuré vendredi que “les archives des télégrammes, ainsi que des documents américains importants et ceux d’autres pays, ont été répartis (…), sous leur forme cryptée, entre plus de 100.000 personnes”.

C’est quoi Wikileaks ?

WikiLeaks est un site Web lanceur d’alerte, publiant des documents et des analyses politiques et sociétales. Sa raison d’être est de donner une audience aux fuites d’information, tout en protégeant ses sources. (source Wikipédia)

En novembre 2010, Wikileaks affirme que : ” les principes généraux sur lesquels notre travail s’appuie sont la protection de la liberté d’expression et de la diffusion par les médias, l’amélioration de notre histoire commune et le droit de chaque personne de créer l’histoire. Nous dérivons ces principes de la déclaration universelle des droits de l’homme. En particulier, l’article 19 inspire le travail de nos journalistes et autres volontaires”. Le 4 août 2010, WikiLeaks est arrivé en tête du classement hebdomadaire d’Euronews, figurant ainsi parmi la liste des sites les plus visités d’Europe.

Ce site est-il un danger pour les démocraties ? Ces hommes sont-ils des terroristes à vos yeux ?

A vous de juger en laissant vos commentaires.

Laisser un commentaire