Actualités web

AMNESTY INTERNATIONAL : La Colombie théâtre d’impunité

AMNESTY INTERNATIONAL : La Colombie théâtre d’impunité pour les auteurs de violences sexuelles.

“Les violences sexuelles contre les femmes constituent une pratique habituelle, généralisée, systématique et invisible du conflit armé colombien” Cour constitutionnelle de Colombie (2008).

Agissez pour mettre fin l’impunité !

“Ici en Colombie, les rapports avec les autorités sont très compliqués. On ne parle pas des viols qui ont lieu dans le cadre de la guerre, du conflit interne qui se déroule ici.

On ne parle que des morts et de la criminalité mais ils ne reconnaissent pas les violences sexuelles commises dans le contexte du conflit armé.

Du coup, quand on porte plainte, ils commencent d’abord par nous interroger, en nous rabaissant : «Comment ont-ils fait ? Combien étaient-ils ?»  J’ai été violée par trois paramilitaires.

Je suis tombée des nues quand la procureure m’a demandé : «Comment s’y sont-ils pris, à trois ? Quand ? Comment ? Comment avez-vous réagi?»

Mais comment allez-vous réagir, contre trois hommes ? Ça a été terrible d’entendre ça… J’ai eu l’impression qu’ils me méprisaient. Après tout ce qu’on a subi, il faut en plus en passer par les autorités pour porter plainte…

Il faut répéter toujours le même récit, revivre encore et encore ce qui nous est arrivé. Il faut tout raconter à une procureure, puis à un secrétaire, puis encore à quelqu’un autre…

Et après avoir fait tout ça, ils viennent vous dire qu’il faut faire un examen  psychiatrique pour vérifier que l’on dit la vérité, car on pourrait avoir imaginé tout cela. […] Cela fait plus de 40 ans qu’il y a la guerre civile et les viols et les violences sexuelles dans le contexte du conflit armé ont toujours existé mais personne n’en parle.»
Une victime colombienne.

Lire la suite sur : http://www.amnesty.fr

 

Laisser un commentaire