Finance-Economie

High-tech et environnement ne font pas bon ménage

Selon une étude réalisée par le cabinet conseil Carbone 4, les émissions de gaz à effet de serre liées aux habitudes de consommations des français auraient reculé de 0,7% entre 2008 et 2012. Toutefois, les émissions liées aux produits électroniques auraient augmentées de… 40% !

Selon cette étude, la consommation moyenne d’énergie par personne a légèrement baissé dans l’Hexagone. On note par exemple des améliorations dans les secteurs du logement (où la consommation au mètre carré à diminué de 5%) et des déplacements (les émissions de gaz ont reculé de 1%).

L’efficacité énergétique n’est cependant pas encore la norme pour les ménages français à cause des émissions générées par la fabrication des ordinateurs portables, des TV, des smartphones et autres tablettes que nous achetons. Selon les auteurs de l’étude, cette brusque augmentation s’explique par l’explosion du marché des télévisions à écran plat, des téléphones et des tablettes de ces dernières années. “Le marché du tactile, quasi inexistant en 2008, est passé à 3,6 millions pour les tablettes et 15 millions pour les smartphones en 2012”, indique en effet Carbone 4.

Le cabinet conseil précise également que les processus de production d’appareils électroniques ainsi que “toute l’électronique désormais insérée dans d’autres produits” (voiture, électroménager…) exige un lourd parc industriel en amont. “A titre d’exemple, la fabrication d’une télévision à écran plat 32 pouces engendre les émissions de 1,2 tonne équivalent CO2, soit 12% du bilan carbone annuel d’un Français”.

Ces émissions sont toutefois majoritairement produites en dehors du territoire français, “dans les pays asiatiques, où se situent les industries amont (chimie, métallurgie, composants) et où le charbon domine largement la production électrique”.

Laisser un commentaire