A lire

La galaxie allostreaming dans le collimateur du tribunal de Paris

Une nouvelle décision du Tribunal de Grande Instance de Paris confirme l’illégalité des sites de la galaxie Allostreaming. Les Fournisseurs d’accès vont donc devoir bloquer 16 sites de streaming et leur référencement par les moteurs de recherche pendant 12 mois.

“Les sites du réseau allostreaming ont bien une activité illicite en ce qu’ils proposent un contenu exclusivement ou quasi exclusivement dédié à une activité qui consiste à représenter et/ou reproduire des films ou des séries télévisées sous la forme de streaming, sans l’autorisation des auteurs”, ont déclaré les juges.

Orange, Bouygues Telecom, Numericable, Free et SFR vont donc devoir mettre en place des mesures empêchant l’accès aux sites dpstream.tv et fifostream.tv ainsi qu’allostreaming.com, allshowtv.com, allomovies.com, alloshare.com, allomegavideo.com, alloseven.com, allourls.com et l’ensemble des sites mirroirs fifostream (.net, .org etc.).

Les ayants-droits, qui vont d’ailleurs devoir indemniser ces fournisseurs d’accès, considèrent qu’un blocage statique n’est cependant pas une mesure suffisante. Craignant l’apparition de sites miroirs, ils souhaitent la mise en place d’un outil de blocage qui ne nécessite pas de devoir repasser devant la justice.

Une demande qui n’a pas été satisfaite par le Tribunal de Paris même si les ayants-droits peuvent s’entendre directement avec les intermédiaires techniques.

Laisser un commentaire