A lire

Non, le téléchargement illégal n’a pas explosé en 2013!

Selon l’étude intitulée la “Référence Entertainment et Consommateurs”, qui s’intéresse à la consommation des contenus physiques et numériques des marchés du divertissement, réalisée par le cabinet GFK, la consommation illégale de musique et de films n’a pas “explosé” en 2013. Des résultats qui vont à l’encontre de “l’extension massive du piratage” dont s’alarmait Olivier Schrameck, président du CSA, en septembre dernier.

Selon cette étude, la part des surfeurs français téléchargeant de manière illicite des œuvres musicales ou des vidéos sur les réseaux Internet n’a pas progressé en 2013.

En 2008, 16% des français déclaraient télécharger de la musique de manière illégale. Une proportion qui est aujourd’hui, en 2013, passée à 15%. Soit un point de plus que l’année dernière. Une tendance qui se vérifie dans le domaine de la vidéo et du livre.

On est donc loin de l’explosion de de la pratique du téléchargement illégal. Cependant on note un développement de pratiques nouvelles comme par exemple le streaming : 57% des sondés avouent y avoir recours une fois par semaine.

Autre donnée surprenante : si les sondés écoutent en moyenne 11 heures de musique par semaine, ils sont 50% à en télécharger dont deux tiers de façon tout à fait légale.

Laisser un commentaire