A lire

Les compteurs électriques “communicants” bientôt généralisés en France

Les compteurs électriques communicants pourraient bientôt devenir une norme en France. Lors de l’inauguration le 20 mai d’un centre-témoin consacré aux compteurs Linky (c’est leur nom) d’EDF, la ministre de l’écologie Ségolène Royal a rappelé leur importance dans le cadre de la transition énergétique et a annoncé qu’elle souhaitait accélérer leur déploiement.

En terrain conquis, lors de l’inauguration d’un showroom destiné à présenter les tout nouveaux compteurs électriques intelligents, la ministre de l’écologie s’est exprimée vigoureusement en faveur de la généralisation des compteurs Linky d’ERDF dans les foyers français. Selon elle, ces compteurs communicants aideront les français à avoir un meilleur suivi, et donc un plus grand contrôle, de leurs « dépenses énergétiques ».

D’un coût total de 4 milliards d’euros, le développement et le déploiement des compteurs Linky va permettre également aux français de payer l’électricité réellement consommée et non des estimations. De plus, grâce aux informations récoltées et échangées, la plupart des interventions pourront se faire à distance.

« L’intérêt de Linky est qu’il met la maîtrise de l’énergie à la portée de tous, les consommateurs deviennent citoyens et acteurs de la transition énergétique en contrôlant leur consommation », a plaidé Ségolène Royal. La ministre de l’écologie souhaite accélérer le processus de déploiement. Pour l’instant, il est prévu que 80% des 35 millions de compteurs français traditionnels soient remplacés par un compteur de la filiale du groupe d’Henri Proglio d’ici 2020.

Un appel d’offres sera annoncé cet été. Il concerne la première phase de déploiement, 3 millions de compteurs à installer d’ici à 2016. Les conditions de déploiement de la seconde phase seront dévoilées dans la prochaine loi sur la transition énergétique.

 

Laisser un commentaire