Finance-Economie

Henri Proglio dessine l’avenir d’EDF

Le patron de l’entreprise publique arrive à la fin de son premier mandat, pourtant il continue de dessiner les perspectives du secteur énergétique français. Après l’assemblée générale des actionnaires où il a plaidé pour une stratégie ambitieuse de « sortie de crise », Henri Proglio s’est engagé dans un partenariat “risqué” avec l’équipe de France de football, avant de confier son analyse sur les dysfonctionnements du marché de l’énergie en Europe…

La stratégie exposée à l’assemblée générale :

A la suite de son audition à l’Assemblée Nationale, Henri Proglio a détaillé son analyse devant les actionnaires du groupe détenu à 84% par l’Etat. Pour celui qui a construit toute sa carrière sur l’expertise énergétique, « EDF veut contribuer à faire sortir la France de la crise d’ici 5 à 10 ans et s’assurer d’opérer les bons choix d’investissements à un horizon de 20 à 30 ans ». Ancien professeur à l’école des Hautes Etudes Commerciales (HEC), il a également rappelé l’importance de préserver le pouvoir d’achat et l’emploi. Pour y parvenir, il faut selon lui « faire les bons choix en réponse aux besoins d’investissements », alors que l’énergéticien défendait au Parlement son plan grand carénage : « il est légitime d’imaginer que la décision définitive du grand carénage ne sera prise que si nous avons le sentiment que la durée de vie autorisée peut aller jusqu’à 50 ans ».

Une logique de partenariat audacieuse :

Le groupe public a déjà noué de nombreuses alliances stratégiques afin de renforcer sa présence auprès des Français. En luttant contre la précarité énergétique, et contre les dettes énergétiques des ménages les plus défavorisés avec des organismes comme La Croix Rouge, ou le Crédit Agricole, il a démontré la vocation sociale de l’entreprise. Présente dans tous les territoires, son réseau de distribution à moyenne et basse tension représente 1 200 000 km, et dispose de 174 points d’accueil et de médiation sociale. A la veille de la coupe du monde au Brésil, EDF vient de signer un partenariat de 4 ans avec la Fédération Française de Football, alors que le championnat d’Europe aura lieu dans notre pays en 2016 !

Quelles perspectives européennes ?

La situation énergétique française est très favorable en terme de compétitivité, en effet, la France bénéficie déjà d’une électricité bon marché alors qu’en 2030 elle pourrait avoir le prix du kilowatt-heure le moins élevé du continent. Aujourd’hui, l’institut de statistiques européen Eurostat classe la France au 13ème rang en Europe, mais avec l’inflation probable sur les hydrocarbures, et la généralisation des énergies renouvelables, les perspectives semblent favorables à condition de ne pas amputer la France de son parc nucléaire. D’autant que, comme le rappelle Henri Proglio dans une dépêche AFP : «le marché européen de l’électricité ne fonctionne pas, chacun l’a maintenant compris, (…) dénonçant les subventions massives aux énergies renouvelables et le retour en force du charbon, la plus polluante des énergies ».

Laisser un commentaire