E-Marketing

L’EPIC porte plainte contre Facebook

L’Electronic Privacy Information Center (EPIC) a annoncé avoir officiellement déposé plainte la semaine dernière contre le réseau social pour violation des règles de protection de la vie privée dans le cadre d’une étude ménée par Facebook. Cette enquête réalisée en 2012 par des scientifiques des universités Cornell et de Californie à San Francisco, portait sur la “contagion émotionnelle” auprès de 689.003 utilisateurs anglophones.

Et en effet, comme l’explique le “Financial Times”, les autorités britanniques s’interrogent sur la légalité de cette enquête menée par le réseau social. Car en autorisant des chercheurs à étudier les profils des utilisateurs du réseau  pour les besoin de leurs analyses psychologiques, Facebook aurait donc délibérément violé la loi protégeant les données personnelles de ses utilisateurs. Une enquête à l’encontre de Facebook devrait être ouverte dans ce sens par L’ICO (Information Commissioner’s Office) tandis qu’une plainte a déjà été déposé auprès des autorités de régulation américaines.

L’étude sur la “contagion émotionnelle” réalisée par Facebook et contestée par l’EPIC consistait plus particulièrement dans l’analyse des effets des messages positifs ou négatifs lus par des utilisateurs choisis au hasard sur le contenu de leurs interventions suivantes. Réalisée sur 689.003 utilisateurs durant la période du 11 au 18 janvier 2012, le site a dû pour ce faire utiliser le système d’algorithmes du réseau pour modifier le contenu des informations reçues par ces utilisateurs afin d’étudier l’impact sur leurs émotions.

Crédits photo : Bykst

Laisser un commentaire