News

Environnement : sécheresse tragique en Californie

Chaque été depuis 3 ans, les choses se répètent pour les californiens. En effet, pour l’Etat de l’Ouest américain, la sécheresse revient régulièrement et les conséquences environnementales sont catastrophiques du fait des forages de plus en plus profonds et de la situation dangereuse des puits. Plusieurs personnalités, comme Stéphanie Pincetl, scientifique spécialiste des questions environnementales ou encore l’homme d’affaires français Richard Attias ont réagi et lancé un appel aux autorités américaines. 

En Californie, Etat le plus riche des Etats-Unis, les agriculteurs font face à une catastrophe climatique quasiment sans précédent pour les Etats-Unis. En effet, la sécheresse qui les touche a des implications sérieuses sur leurs cultures. La flambée du prix de l’eau conduit à la ruine de nombre d’entre eux. Cette sécheresse prolongée pourrait provoquer une prise de conscience de la part des dirigeants américains, notamment républicains. En effet, dans le camp de la droite américaine, le réchauffement climatique est souvent perçu comme une mauvaise appréciation de la part des climatologues. Sauf que, directement touchés par la sécheresse, plusieurs politiciens républicains se sont convertis à l’inquiétude généralisée en matière de réchauffement climatique.

“A titre d’exemple, le candidat du parti pour le Sénat du Michigan, Terri Lynn Land, a récemment déclaré que le réchauffement climatique était “absolument” une réalité.” explique ainsi l’homme d’affaires.

Pour, Stéphanie Pincetl, la crise est aussi -et dans une proportion non négligeable- le fait des gaspillages des californiens, notamment dans le cadre de l’entretien du jardin. “60 % de l’eau facturée vient de celle utilisée” pour les jardins explique t-elle ainsi.

Rappelons que la prise en compte des facteurs environnementaux dans l’avenir de la planète reste bien souvent mise de côté par les américains. En effet, les Etats-Unis n’ont toujours pas ratifié le protocole de Kyoto, à l’inverse de la quasi-totalité des pays du globe. Comme leur voisin canadien, ils rechignent à reconnaître ce qui semble pourtant à beaucoup inévitable. Mais les conséquences d’un tel aveuglement pourraient bien être catastrophiques. Cependant, une prise de conscience salutaire semble voir le jour au sein des milieux politiques, comme dans la société civile américaine. Mais ce n’est pas encore suffisant pour et des décisions concrètes doivent voir le jour.

Richard Attias organisera le prochain New York Forum qui se tiendra le 21 septembre prochain dans la capitale économique des Etats-Unis, il a décidé d’orienter le débat sur “l’impact économique du changement climatique” et ainsi tenter d’amener les dirigeants américains à multiplier les initiatives en faveur du climat.

Crédits photo : 

Laisser un commentaire