News

La radioactivité à la pointe de la technologie médicale

La radioactivité est aujourd’hui mise à profit dans le processus de production énergétique, mais pas seulement. C’est également un phénomène qui a révolutionné la pratique médicale ces dernières décennies et permis la mise au point de nouvelles technologies employées à des fins de diagnostic et thérapeutiques. Ces technologies dont les bénéfices pour la santé sont considérables, restent toutefois encore assez méconnues du grand public et parfois même des personnels de santé eux-mêmes. Dans ce cadre, le Conseil Scientifique Santé et Energie d’EDF, a souhaité cette année encore, communiquer sur le sujet par la réalisation d’une campagne nationale d’information. Intitulée “Radioactivité et Santé : et si on en parlait”, cette campagne a pour objectif d’informer sur les apports de la radioactivité dans le milieu médical et ses implications pour la santé.

Découverte il y maintenant plus d’un siècle par le physicien Français Henri Becquerel, la radioactivité désigne la chaleur et les rayonnements résultant de la dégradation spontanée des atomes. En se fissurant, les noyaux de ces atomes émettent des rayonnements ionisants tels que les rayons alpha, bêta, gamma ou X et laissent ainsi s’échapper une quantité d’énergie exploitable par l’homme dans de nombreux secteurs d’activité.

Sur le plan médical, la radioactivité a permis d’innover et de mettre au point de nouvelles méthodes et techniques d’examen plus efficaces. Elle est aujourd’hui intégrée dans tous les domaines de la médecine et ne présente aucun risque pour la santé des patients puisque seuls les rayons X chargés de photons ou de “particules de lumière” sont exploités. Ces rayons X sont des rayonnements ionisants invisibles capables de traverser le corps humain qui les arrête partiellement, présentant alors une image atténuée de nos différents organes.

Le rayonnement reçu n’excédera jamais 0,02 millisieverts (mSv) lors d’une radio panoramique ou 2 mSv pour une mammographie. Des quantités très faibles et sans incidence au regard de la radioactivité naturelle à laquelle chacun est exposé. En effet, chaque individu reçoit en moyenne 2,4 mSv par an via son environnement naturel. Les rayons du soleil, les sols graniteux ou certains composants de notre alimentation sont des sources naturelles de radioactivité mais qui restent à cette échelle sans danger pour l’homme.

Avec plus de 74 millions d’examens radioscopiques réalisés chaque année, la radioactivité fait donc aujourd’hui partie intégrante de notre quotidien et permet jour après jours de faciliter le diagnostic et d’améliorer significativement la prise en charge des patients. On l’a retrouve aussi bien dans les radiographies effectuées à l’hôpital ou chez le dentiste, que dans l’industrie ou la recherche médicale. Autant d’applications possibles que le Conseil Scientifique Santé et Energie du groupe EDF a souhaité illustrer et expliquer au grand public au travers d’une série de mini reportages dédiés aux professionnels de la radioactivité artificielle dans le domaine médical et industriel.

L’exposition aux rayons X en radiologie


Radioactivité et santé : et si on en parlait… par productions-2014

La radioactivité chez le dentiste


Radioactivité et santé : et si on en parlait… par productions-2014

La radioactivité en milieu médical et industriel


Radioactivité et santé : et si on en parlait… par productions-2014

La prévention des professionnels en contact avec la radioactivité artificielle


Radioactivité et santé : et si on en parlait… par productions-2014

Laisser un commentaire