News

Economie d’énergie : Ségolène Royal annonce la distribution d’un million d’ampoules LED

En pleine campagne de promotion de la loi de transition énergétique, la ministre de l’Energie et du Développement durable emploie les grands moyens afin de convertir les français à la sobriété énergétique. Ségolène Royal a annoncé ce mardi 25 août la distribution gratuite d’un million d’ampoules LED plus économes en énergie. Une mesure d’exception qui traduit la volonté du gouvernement de favoriser la prise de conscience de tout un chacun dans le sens d’une consommation plus responsable.

Malgré un coût d’achat plus important, les ampoules LED permettent une réduction de plus de 80% de la consommation d’énergie par rapport aux ampoules à incandescences. Une LED consomme également jusqu’à dix fois moins qu’une lampe halogène, dure en moyenne quinze fois plus longtemps et s’allume instantanément.

Cela étant, les LED ne représentent que 12,6% des ampoules utilisées en France pour une moyenne de 20% à l’échelle européenne. Un léger retard qui s’explique notamment par le faible coût de l’électricité dans notre pays, mais que le gouvernement (en collaboration avec le groupe EDF) entend bien rattraper via cette campagne de distribution.

Selon Ségolène Royal, une convention avec l’électricien public devrait en effet être conclue “dans les prochains jours”, avec pour objectif de distribuer une première tranche de “100.000 ampoules dès le mois d’octobre”, et plus d’un million d’ici l’année prochaine. Cette opération de grande ampleur à destination en priorité des petites retraites, “sera financé par les certificats d’économies d’énergie” d’EDF, a-t-elle souligné.

Pour rappel, la loi de programmation énergétique promulguée en 2005 contraint tous les vendeurs d’énergie à une obligation d’économie d’énergie à réaliser auprès de tous leurs clients et sur leur propre patrimoine. Le principe ici est d’obliger les fournisseurs d’énergie à réaliser des économies d’énergie et à encourager les autres acteurs par l’obtention d’un certificat. Les obligés peuvent soit réaliser eux-mêmes les mesures d’économie d’énergie, soit acheter des certificats aux non-obligés, soit payer une surtaxe à l’État. Cette surtaxe ou pénalité est évaluée à 20 euros le mégawattheure cumac (unité de mesure retenue pour les certificats d’énergie).

Ces certificats d’économie énergie permettent ainsi aux énergéticiens de s’associer à des entreprises du secteur pour répondre à leurs obligations environnementales. EDF est actuellement le premier contributeur de CEE en France, avec l’équivalent de 33 térawattheures cumac (TWh cumac) par an sur la période 2011-2014.

L’énergéticien français agit en effet depuis plusieurs années pour offrir à ses usagers les équipements et les outils de pilotage nécessaires à une meilleure maîtrise de leur consommation. Il a déjà mis en place des partenariats avec les fabricant Philips et Panasonic afin de commercialiser respectivement 600.000 et un million d’ampoules LED, qu’il a financé à hauteur de 20% à 30% en échange de CEE.

Au final, le gouvernement souhaiterait également étendre cette mesure exceptionnelle au système de chauffage via la distribution dans les mois à venir de plusieurs dizaines de milliers de convecteurs en remplacement des vieux radiateurs énergivores.

Laisser un commentaire