A lire

Une condamnation pour un faux commentaire sur internet

Ce jugement s’adresse à tous ceux qui prennent plaisir à critiquer sans fondement, et avec l’intention de nuire. Un internaute a été condamné à 2 500 € d’amende, plus 5 000 € de frais, pour avoir rédigé un commentaire faux et malveillant à l’encontre du restaurant du Groupe Bernard-Loiseau à Dijon.

Le commentaire en question, publié en juillet 2013 sur le site des pages jaunes n’était pas injurieux, mais sans appel et très explicite “restaurant très surfait, tout en apparat, très peu de choses dans l’assiette, l’assiette la mieux garnie est celle de l’addition“.

Cependant, ce commentaire litigieux rédigé par le pseudonyme “le clarifieur” a été supprimé puis à nouveau publié légèrement remanié sur le site des PagesJaunes.fr alors que l’établissement n’avait pas encore ouvert ses portes. Il a été publié exactement cinq jours avant l’ouverture du restaurant.

Ahlame Buisard, directrice du groupe Bernard-Loiseau et gérante du restaurant Loiseau Des Ducs à Dijon a donc fait constater par un huissier, puis a porté plainte. Le tribunal de grande instance de Dijon a bien sûr, estimé qu’un avis publié cinq jours avant l’ouverture au public du restaurant, “ne peut pas correspondre à l’expression d’un avis objectif se fondant sur une expérience réelle“.

Reste à connaitre les motivations du “clarifieur”, plaisir de nuire, concurrence, vengeance…? Et peut-être se pencher sur des pratiques qui doivent déjà engendrer des dérives malsaines.

Crédit photo :  Tristan Nitot

 

Laisser un commentaire