A lire

FC Nantes : les joueurs prennent des gélules, qui prennent leur température

Des joueurs du FC Nantes ont ingurgité des gélules avant les matchs de L1 contre Rennes et le PSG. Rien à voir avec du dopage, il s’agit de gélules connectées, permettant de mesurer en continu leur température interne, pour analyser leur capacité de thermorégulation et évaluer l’efficacité de leur récupération.

Ces gélules grosses comme un comprimé ordinaire, munie à l’intérieur d’un capteur électronique, ont enregistré les données de température de ses joueurs en temps réel, et stockées puis retransmises à l’aide d’un boîtier après les matchs, par une communication sans fil. La gélule est ensuite éliminée par le transit intestinal.

On a eu des gars qui sont montés à plus de 39°C durant les matchs, donc ça chauffe quand même !” a observé Philippe Daguillon, le kiné soigneur du FC Nantes.

Des données de température prisent régulièrement pourraient permettre de moduler et d’individualiser les protocoles d’entraînement et d’adaptation, afin d’améliorer les prestations des joueurs sur le terrain. “Dans le football comme dans beaucoup de domaines sportifs, soit il est interdit, soit il est impossible d’embarquer du matériel avec soi“, rappelle Sébastien Moussay, cofondateur de BodyCap, l’entreprise qui fabrique ces gélules.

BodyCap est une start-up de Caen qui travaille aussi dans d’autres disciplines sportives, comme le cyclisme ou l’athlétisme. Commercialisée en Europe depuis juin, sa technologie vient d’être autorisée aux États-Unis.

Crédit photo :  Ronan Houssin

 

 

Laisser un commentaire