A lire

Facebook censure la Petite Sirène de Copenhague

Si pratiquer la censure est déjà une chose navrante, la difficulté de son utilisation est parfois une chose encore plus navrante. Par exemple, Facebook, le réseau social a supprimé la photo de la statue bien connue au Danemark en raison de “sa nudité”.

Mette Gjerskov, une femme politique danoise, a voulu illustrer son blog avec une photo de la célèbre statue, et la partager sur Facebook. La femme politique a reçu le jour même un message de Facebook, qu’elle a ensuite publié. Il lui est reproché la publication d’une “photo de personnes dans des positions qui indiquent ou impliquent le sexe ou des images de nudité”. Elle déplore, “je ne peux pas faire de publicité pour mon blog à cause de cette restriction stupide. Je n’aurais jamais pensé que notre trésor national serait classé au même niveau que la pornographie enfantine ou autre genre d’abomination”.

Le réseau social est finalement revenu sur cette décision, mais comme par hasard TV2, qui héberge le blog de Mette Gjerskov, a ensuite retiré la photo, cette fois pour des questions de droits d’auteur sur la statue.
Déjà, l’année dernière, Facebook a expliqué ce qui peut et ne peut pas être posté sur le réseau social. Facebook a déclaré qu’il restreint la nudité parce que “certains publics au sein de notre communauté mondiale peuvent être sensibles à ce type de contenu”. Le réseau social a confirmé que les images de seins féminins resteraient interdites.Si pratiquer la censure est déjà une chose navrante, la difficulté de son utilisation est parfois une chose encore plus navrante. Par exemple, Facebook, Le réseau social a supprimé la photo de la statue bien connue au Danemark en raison de “sa nudité “.

 

Crédit photo : Christine Chauvin

 

 

Laisser un commentaire