A lire

Le Lifi veut éclairer le “sans fil”

La World Mobile Congress, s’est tenue à Barcelone, comme d’habitude, c’est l’occasion de découvrir ou de faire le point sur les innovations, et les tendances dans le domaine de la téléphonie. Une startup française Oledcomm, en a profité pour faire une démonstration remarquée du Lifi, l’internet par la lumière.

Cette technique offre une alternative intéressante au Wifi. Le gros avantage du Lifi, (abréviation de light fidelity), est un débit 100 fois plus rapide que le wifi, son inconvénient est une portée limitée.

Une fois n’est pas coutume, la France est en pointe dans cette technologie. Le groupe d’électronique néerlandais Philips s’y intéresse, et Apple pourrait en équiper son prochain iPhone 7.

L’usage du Lifi est très limité dans l’espace puisqu’il faut que le téléphone portable ou l’ordinateur soit placé dans le faisceau lumineux. Le Lifi ne traverse pas les murs. Cependant, cette particularité peut s’avérer être un avantage. “Contrairement au Wifi, le Lifi peut-être orienté sur un utilisateur en particulier afin d’améliorer le caractère privé des transmissions” précise Jim Tully, analyste chez Gartner.

Dans un premier temps, les partisans du Lifi se tournent vers des secteurs d’activité précis. Les hôpitaux, car il ne crée pas d’interférences avec le matériel médical, les écoles où le wifi est montré du doigt pour son possible impact sur la santé, mais aussi, les parkings souterrains où il n’y a pas de couverture réseau mobile, les musées, ou encore les municipalités.

“Encore faut-il que les ampoules soient équipées d’un routeur, et les téléphones du capteur idoine, ce qui pourrait représenter pour le Lifi un surcoût handicapant”, prévient l’analyste Jim Tully.

Crédit photo : pank9

 

 

 

 

Laisser un commentaire